Benjamin Lessennes, dernier vainqueur du TCR Benelux... avant la refonte du championnat

Benjamin Lessennes et le team Honda Boutsen Ginion Racing
Benjamin Lessennes et le team Honda Boutsen Ginion Racing - © Jacques Letihon

Benjamin Lessennes, 18 ans, est devenu dimanche à Assen, dans le nord des Pays-Bas, champion du TCR Benelux 2017 au terme d'un week-end riche en rebondissements.

Le jeune pilote namurois de la Honda Civic du Boutsen Ginion Racing, auteur de quelques performances de grande classe tout au long de la saison, est l'un des quelques espoirs belges à avoir profité du renouveau du "sprint" en Belgique pour se construire une solide réputation. Il succède au palmarès à Stéphane Lémeret, vainqueur de la première édition du TCR Benelux en 2016, déjà au volant d'une Honda Civic.

Courses spectaculaires et indécises, pilotes majoritairement jeunes, belges, et très prometteurs, le TCR Benelux a été un véritable succès sportif ces deux dernières années. Mais le plateau n'a pas été à la hauteur des objectifs des organisateurs, avec parfois sept ou huit TCR sur la grille de départ. La situation n'est plus tenable pour Kronos, qui a décidé d'arrêter les frais au terme de cette saison.

Koen Wijckmans, le coordinateur du TCR Benelux, se réjouit de la réussite "sportive" de cette formule (deux pilotes par voiture, une course d'une heure qui voyait les deux pilotes se partager la voiture, puis deux courses "sprint" de vingt minutes par pilote), mais regrette le manque de "volontaires", que ce soit par manque de motivation ou de budget.

"Financièrement, c'est impossible de continuer un championnat avec 8 voitures, même si les Clio nous rejoignent. L'avenir ne s'écrira plus avec Kronos. Il faut donc trouver d'autres solutions parce que je suis convaincu que le TCR peut fonctionner. Mais pas avec aussi peu de voitures", explique Koen Wijckmans.

Du côté du RACB, on est bien décidé à maintenir en vie un championnat qui permet aux jeunes pilotes belges - et néerlandais - de s'illustrer. Le projet TCR Benelux 2018 est en bonne voie, et plusieurs solutions sont envisagées, comme le souligne Xavier Schene, Manager Général du RACB Sport.

"On est en pleine consultation des teams, on travaille avec eux pour leur fournir une option pour 2018. On veut profiter du fait que la réglementation TCR est une réglementation internationale. On veut utiliser cette plateforme pour mettre en place des séries annexes. Le passage à un pilote par voiture est le gros changement. On utilisera le format du TCR international avec deux courses sprint et une grille inversée pour la deuxième. On peut imaginer partager la piste avec le TCR Angleterre ou le TCR Allemagne", détaille Xavier Schene.

Un pilote par voiture, un nouveau format de courses, une piste partagée avec d'autres championnats TCR (Allemagne, Grande-Bretagne, TCR International...), voilà sans doute vers quoi s'orient le TCR Benelux en 2018.

Fin décembre au plus tard, la nouvelle version du championnat Benelux des voitures de tourisme devrait donc voir le jour. Si c'est le cas, un calendrier, peut-être un peu allégé, sera présenté dans la foulée. Et la course à la succession de Benjamin Lessennes pourra débuter...

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK