Alonso se rassure un peu à Indianapolis

Alonso se rassure un peu à Indianapolis
Alonso se rassure un peu à Indianapolis - © ANDREJ ISAKOVIC - AFP

L'Espagnol Fernando Alonso (McLaren) a enfin pu enchaîner les tours, à défaut de rivaliser avec les meilleurs, lors de la dernière journée d'essais libres, vendredi à la veille des qualifications pour les 500 miles d'Indianapolis.

Alonso a bouclé 77 tours du célèbre circuit ovale d'Indianapolis lors du "Fast Friday", plus qu'aucun autre pilote.

Mais il a dû se contenter du 24e chrono de la journée, en 39 sec 2451/10000e, loin du temps de référence établi par l'Américain Conor Daly (38.8426).

Le double champion du monde de Formule 1 a tout de même tiré un bilan positif de la journée, après avoir connu bien des déboires depuis le début de la semaine.

"La journée a été positive, on a pu reprendre la piste et essayer différentes configurations, différents réglages", a souligné Alonso; qui n'avait pu prendre la piste la veille après avoir détruit sa monoplace mercredi en percutant violemment les murets de sécurité.

Mardi, Alonso, 37 ans, avait été limité à seulement 50 tours en raison d'un problème electrique.

"Comme il nous restait beaucoup de pneus des jours précédents, on a pu beaucoup tourner et on a, j'espère, repris un peu confiance pour les +qualifs+", a-t-il expliqué.

Les qualifications débutent samedi pour les 36 pilotes inscrits à la 103e édition des prestigieux 500 miles d'Indianapolis qui aura lieu le 26 mai.

A l'issue de cette première journée, les neuf meilleurs pilotes et les six moins rapides reviendront dimanche pour se disputer respectivement la pole position et les trois dernières places sur la grille de départ.

Même si les qualifications et la grille de départ sont rarement déterminants pour la victoire finale, la deuxième participation d'Alonso aux 500 miles d'Indianapolis se présente mal.

McLaren a fait le choix, pour l'instant guère convaincant, de préparer sa propre monoplace avec le soutien de la modeste écurie Carlin Racing.

Pour sa première participation à l'épreuve, en 2017, Alonso avait intégré l'écurie Andretti, l'une des références du Championnat IndyCar.

Il avait joué les premiers rôles durant la course, avant d'être contraint à l'abandon sur casse moteur à une vingtaine de tours de l'arrivée.

Alonso tentera de devenir le deuxième pilote après le Britannique Graham Hill à remporter la Triple Couronne du sport automobile, après ses succès dans le Grand Prix de Monaco en F1 et dans les 24 Heures du Mans en endurance.

Conor Daly se montre le plus rapide

Graham Rahal taquine le mur

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK