Peterhansel et De Soultrait sourient, Loeb, Sainz et Barreda Bort grimacent

Stéphane Peterhansel (Mini) s'est imposé ce mercredi à Arequipa, terme de la troisième étape du Dakar 2019, et s'est rapproché à 7'03'' de Nasser Al-Attiyah (Toyota), qui a récupéré la tête du classement général.

A l'issue de 798 kilomètres (dont 331 de spéciale), "Monsieur Dakar", 13 succès sur le rallye-raid, a creusé l'écart avec ses adversaires, reprenant notamment 3'26'' à Nasser Al-Attiyah.

Vainqueur la vieille, Sébastien Loeb (Peugeot) a passé une journée compliquée, perdant 42 minutes et 55 secondes sur le leader. Il pointe à 37'59'' de la première place du classement général.

Journée difficile aussi pour Carlos Sainz (Mini). Le tenant du titre est resté bloqué près d'une heure au kilomètre 38, roue avant arrachée.

Le Sud-Africain Giniel de Villiers (Toyota) a, lui, perdu la tête du général au kilomètre 172 de la spéciale avec un problème mécanique, lâchant plus de 50 minutes.

Xavier de Soultrait a lui décroché la troisième étape au guidon de sa Yamaha. Il a devancé le Chilien Pablo Quintanilla (Husqvarna) pour quinze petites secondes. Leader au matin de cette troisième étape, l'Espagnol Joan Barreda Bort (Honda) a dû abandonner, tout profit pour Pablo Quintanilla, désormais aux commandes du général.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK