La victoire 'un peu belge' de Al-Attiyah sur le Dakar

Jean-Marc Fortin (au centre) avec Nasser Al-Attiyah (à droite) et le co-pilote Mathieu Baumel (à gauche).
Jean-Marc Fortin (au centre) avec Nasser Al-Attiyah (à droite) et le co-pilote Mathieu Baumel (à gauche). - © Overdrive Racing (Facebook)

Le roi du désert qatari, Nasser Al-Attiyah, a signé jeudi sa troisième victoire sur le Dakar. Succès décroché au volant d'une Toyota préparée et assistée par le team belge Overdrive Racing. La réflexion peut paraître chauviniste mais cette victoire de Al-Attiyah est bien teintée d'une touche belge. "Oui, la touche belge est bien là", confirme Jean-Marc Fortin, manager de Overdrive Racing.

"On travaille avec Nasser Al-Attiyah depuis maintenant trois saisons. On a ramené deux titres de champion du monde en FIA, et là on touche la victoire sur le Dakar, c'est exceptionnel. Je crois que l'on peut être fier d'avoir des teams en Belgique qui sont très actifs. Que ce soit en circuit, avec le WRC, ou Overdrive au niveau du rallye-raid, ces teams belges s'exportent très bien sur la scène mondiale"

Au Pérou, ce sont une dizaine de Belges qui ont œuvré au quotidien pour Overdrive, et donc contribué au succès de la Toyota de Nasser Al-Attiyah. "On a un rôle 'sous-marin', on travaille pour Toyota comme sous-traitant. On prépare et on construit une partie de la voiture en Belgique. Tout l'entrainement mécanique du pilote et du co-pilote a été effectué également chez nous début novembre. Pendant la course, on organise toute la logistique : les camions d'assistance, les mécaniciens, les kinés, les docteurs ou encore les cuistots. C'est une grosse machine, un travail discret, mais après plus de 10 ans, on décroche le Graal", précise Jean-Marc Fortin.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK