La boxe, le Dakar et Zidane : l'empreinte de Johnny Hallyday dans le monde sportif

Johnny Hallyday
Johnny Hallyday - © Belga Image

Dans toutes les rédactions du pays, c'est Johnny Hallyday qui était au coeur des discussions ce mercredi. Nous nous sommes effectivement remémorés l'immense carrière de Johnny. Quand on associe le mot 'sport' et le prénom 'Johnny', on pense d'abord au titre "Tous ensemble". Pas un très bon souvenir puisqu'à la sortie de cet hymne officiel, la France était championne du monde et d'Europe en titre, elle arrivait donc favorite pour la Coupe du monde au Japon et en Corée du sud.

Et le "Tous ensemble" de Johnny n'a pas eu l'effet escompté puisque les Bleus se font sortir de la Coupe du monde au premier tour sans avoir remporté le moindre match en poule et sans avoir marqué le moindre but. Cela dit, Johnny n'a jamais été un énorme fan de football. Son rapport au foot se résume à ce statut de supporter de l'équipe de France.

Il avait pourtant des amis dans le monde du foot, comme Zinedine Zidane par exemple, qu’il avait appelé Zazie sur un plateau télé. Il avait toutefois fait bien pire sur un autre plateau en déclarant qu’il fréquentait une clinique en Suisse dans laquelle on réoxygénait le sang. Et que Zinedine Zidane y allait lui deux fois par an. Les transfusions sanguines ne sont pas interdites que pour les cyclistes, elles le sont aussi pour les footballeurs et pour tous les sportifs en général.

Le domaine de prédilection de Johnny, c’était plutôt le sport automobile. Les moteurs de voitures ou de motos étaient surtout une passion pour lui et ce n'est donc pas étonnant qu'il se soit essayé au rallye. En 1967, il avait participé au rallye de Monte-Carlo au volant d'une Ford Mustang... il avait été disqualifié. C’est bien plus tard, en 2002 aussi d'ailleurs, qu'il a réalisé un rêve en participant au Dakar... Ce qui avait valu sa célèbre réponse à une interview : "Si on n’avait pas perdu 1 heure et quart, ça fait 1 heure et quart qu’on serait arrivé."

Cette phrase a évidemment fait le bonheur des concepteurs des bêtisiers de fin d'année. Mais nous on est là pour vous rappeler qu'il ne faut pas oublier le contexte. Johnny venait de boucler une étape harassante en plein désert, il avait roulé toute la nuit et était donc sans doute un peu fatigué. Le Dakar, c'est vraiment une aventure.

On préfèrera retenir que ce Dakar, Johnny Hallyday l'a terminé au courage, malgré un poignet foulé, deux hernies discales et une sciatique. Un Dakar éprouvant puisqu'il n'y avait que 52 autos à l'arrivée pour 117 au départ. Johnny et son copilote René Metge s'étaient classés 49ème.

Enfin, on le sait moins mais dans ses jeunes années, celui qui était encore Jean-Philippe Smet avait pratiqué la boxe. Il allait d'ailleurs souvent voir des combats avec ses potes Lino Ventura et Jean-Paul Belmondo. A une époque, Johnny commençait même ses concerts par un combat de boxe chorégraphié. Par la suite, il avait continué à fréquenter les salles de musculation essentiellement pour préparer ses concerts. Et Johnny en concert, c'était du sport.

Enfin, le vrai trait d'union entre Johnny et le sport pour nous, journalistes à la RTBF, c'est évidemment Thierry Luthers. Une journée dans la même rédaction que notre collègue Thierry, c'est une journée ponctuée par des envolées vocales de notre collègue qui nous a fait revisiter le répertoire de Johnny Hallyday. A notre niveau, on a donc une pensée pour Thierry qui a perdu son idole et une source d'inspiration aujourd'hui.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK