Dakar 2021, auto : De Villiers vainqueur de l'étape 5, Peterhansel leader, Serradori et Lurquin perdent plus de quatre heures

Le Sud-Africain Giniel De Villiers vainqueur de l'étape 5 avec sa Toyota
Le Sud-Africain Giniel De Villiers vainqueur de l'étape 5 avec sa Toyota - © FRANCK FIFE - AFP

Le Sud-Africain Giniel de Villiers (Toyota) a remporté la cinquième étape du Dakar en catégorie autos, jeudi, entre Riyad et Al Qaisumah (661 km, dont 456 de spéciale). Il s’est imposé avec 58 secondes d’avance sur son compatriote Brian Baragwanath (Century). Stéphane Peterhansel (MINI John Cooper Works Buggy) a pris la troisième place à 2 : 25 et a creusé l’écart au général sur le Qatari Nasser Al-Attiyah (Toyota Hilux) arrivé 2 : 13 après lui.

Peterhansel possède désormais 6 : 11 d’avance sur Al-Attiyah au général.

De Villiers est resté en tête durant toute l’étape, mais il a dû se méfier du retour en force de Baragwanath, qui a repris six minutes dans le final, mais a échoué à 58 secondes de son compatriote.


►►► À lire aussi : Dakar 2021, auto : Sébastien Loeb très remonté sur les commissaires après avoir reçu une pénalité de 5 minutes


La cinquième étape était annoncée comme extrêmement difficile. Et cela s’est confirmé. Matthieu Serradori et son copilote belge Fabian Lurquin (Century) ont connu des problèmes en début de course, avec un amortisseur endommagé et une roue cassée après 17 km. Le duo a attendu l’assistance pendant quatre heures avant de pouvoir repartir en direction du bivouac. Après quatre étapes, le duo occupait la sixième place du général.

Après le départ, le Sud-Africain Henk Lategan (Toyota Hilux) a eu un accident. Il souffre d’une fracture de la clavicule et a été transporté à l’hôpital. Le Sud-Africain s’était illustré avec une deuxième et une troisième places lors des deux dernières étapes.

Carlos Sainz (MINI John Cooper Works) et Sébastien Loeb (Hunter) ont connu des problèmes de navigation en début d’étape. Les deux ont perdu plus d’une demi-heure au premier au waypoint. L’Espagnol a réussi à limiter les dégâts, concédant finalement 15 : 19 au vainqueur du jour. Il reste troisième du général, à 48 : 13 de Peterhansel.

Loeb a lui franchi la ligne avec 50 : 18 de retard. Le Français avait écopé mercredi d’une pénalité de 5 minutes pour vitesse excessive au passage d’une zone contrôlée. Une sanction totalement injustifiée selon Loeb, qui a fait part de sa colère sur les réseaux sociaux, traitant les commissaires "d’incompétents".

Vendredi, la sixième étape reliera Al Qaisumah à Ha’il (618 km dont 448 km de spéciale).

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK