65.000€ minimum pour un Dakar à moto, 5 Wallons et 1 Bruxellois au départ !

Le rêve a un prix. L’addition peut très vite devenir salée. Mikaël Despontin (Gesves) connaît la musique. Il a déjà disputé un Dakar (2013). Nous l’avons rencontré lors d’un tournage de La Petite Vadrouille 100% Sport.

Les cinq autres pilotes sont complètement novices en Rallye-Raid : Cédric Busin (Nandrin), Jérôme Martiny (Bertogne), Charles-Edouard de Moor (Ciney), Benjamin Defrere (Liège) et Moustafa Khottoul (Bruxelles) devront d’ailleurs disputer ce week-end un rallye (en Andalousie) pour se qualifier et être acceptés sur la liste de départ du Dakar 2022 qui aura lieu en Arabie-Saoudite et peut-être même en Egypte !

65.000€, budget minimum à moto !

4 images
C'est lors d'un tournage de La Petite Vadrouille 100% Sport que nous avons rencontré Mikaël Despontin © Tous droits réservés
Mikaël Despontin a déjà participé à un Dakar. C'était en 2013 en Amérique du Sud. © Sophie Libion So Creative Production
Des journées de plus de 10 heures sur la moto et une moyenne de 800 kilomètres par jour! © Sophie Libion So Creative Production

Budget minimum car sans compter une participation à plus de 10.000 € au Rallye d’Andalousie qualificatif pour ceux qui n’ont jamais participé au Dakar ! L’épreuve est aussi un business. Ce n’est pas nouveau. C’est le cas aussi de nombreux autres grands événements sportifs. L’inscription d’un motard au Dakar c’est 14.700€, l’assistance 20.000€, la moto (KTM Rally) 32.000€, la carte non cessible juste pour avoir accès au camion de pièces de KTM 1500€, les frais de voyage 1200€, les pneus et mousses 2500€, les différents éléments de sécurité obligatoires (iritrack, airbag, supports, cautions…) 3000€.

Si on fait le compte, on arrive à plus de 75.000€. Le budget peut diminuer avec une moto d’occasion et différentes aides pour les pièces. Mikaël Despontin nous explique dans la vidéo comment se débrouiller !

5 pilotes wallons et 1 Bruxellois

Il y a longtemps que ce n’était plus arrivé ! Tous attirés par le mythe de l’aventure. Bercés par les images et les récits du Dakar depuis leur enfance. L’envie de ne plus suivre mais vivre le rêve ! C’est en substance ce que Mikaël Despontin nous a révélé lorsque nous l’avons rencontré lors d’un tournage de La Petite Vadrouille pour l’émission 100% Sport.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK