"Un top 12 serait extraordinaire"

A 31 ans, Elodie Ouedraogo possède déjà une solide expérience des rendez-vous internationaux et des jeux avec une 3e participation après Athènes en 2004 et Pékin en 2008.

"En plus, cela fait un long moment maintenant que je peux m'entraîner à fond sans blessure", a-t-elle expliqué mercredi. "Les expériences du relais m'ont beaucoup aidé pour la vitesse. C'était un grand problème pour moi, la vitesse. Sur 400, c'est moins important. L'objectif ? Battre mon meilleur temps (ndrl: 55.29). Si tu fais ta meilleure performance et que 20 autres sont devant toi, tu ne dois rien regretter. Cela va dépendre aussi de la forme du jour, du couloir en séries, du vent. L'expérience de Daegu, aux Mondiaux l'année passée, était fantastique. Je suis 11e, c'est extraordinaire."

Elodie Ouedraogo y fut éliminée en demi-finales avec sa meilleure prestation personnelle (55.29) après une 23e place aux Mondiaux de Berlin pour ses "débuts" dans la discipline en 2009. "Si je suis top 12 ici à Londres, c'est incroyable. Les jeux Olympiques, c'est le sommet"

Les séries du 400m haies se disputent dimanche, demi-finales et finale lundi.


Belga

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK