Un surcoût de 2,1 milliards d'euros annoncé par les organisateurs des Jeux de Tokyo

Les organisateurs japonais des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 ont annoncé vendredi que l’événement reporté à l’été 2021 en raison du coronavirus coûterait au moins 267 milliards de yens (2,1 milliards d’euros) de plus qu’estimé.

Selon le comité organisateur, ce montant s’explique par des coûts opérationnels liés au report et par l’impact financier des mesures contre le coronavirus qui seront mises en place pour les Jeux, programmés désormais du 23 juillet au 8 août prochain.

>>Lire aussi : Olav Spahl : "Il y a 90% de chances que les Jeux Olympiques aient lieu"

>>Lire aussi : Un nombre "raisonnable" de spectateurs pourraient assister aux JO, selon Thomas Bach

Mais ce n’est pas tout. Les coûts pourraient encore enfler davantage, alors que Tokyo-2020 a déclaré qu’il préparait un budget additionnel de réserve de 27 milliards de yens pour aider à couvrir ces dépenses. Cette annonce intervient alors que l’organisation tente de susciter l’enthousiasme autour de ces Jeux depuis leur report en mars dernier, assurant que l’événement pourra avoir lieu à l’été 2021 même si la pandémie n’est pas sous contrôle.

Mais cette augmentation des coûts pourrait encore refroidir l’opinion publique japonaise. Car d’après plusieurs sondages, l’opinion est majoritairement en faveur d’un nouveau report, voire d’une annulation pure et simple. Les coûts supplémentaires seront répartis entre le gouvernement japonais, la municipalité de Tokyo et le comité organisateur japonais.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK