Smits disputera la finale du slopestyle, De Buck et Vandeweyer éliminés

Smits assure en qualifs du slopestyle, De Buck et Vandeweyer éliminés
3 images
Smits assure en qualifs du slopestyle, De Buck et Vandeweyer éliminés - © DIRK WAEM - BELGA

Seppe Smits s'est hissé en la finale du slopestyle des Jeux Olympiques de Peyonchang. Il a décroché la 6e et dernière place qualificative de la 2e série. Sebbe De Buck et Stef Vandeweyer, les deux autres Belges engagés, ont été éliminés.

Les Canadiens Max Parrot et Mark McMorris, 3e à Sochi, ont dominé ces qualifications avec respectivement 87.36 et 86.83 points. Avec Sébastien Toutant et Tyler Nycholson, ils seront quatre en finale comme les Norvégiens (Kleveland, Roisland, Bergrem et Sandbech).

La performance de Smits, double champion du monde de la discipline, était sera particulièrement attendue. Notre porte-drapeau, qui constitue aussi notre meilleure chance de médaille, a livré une premier run propre avec 78.36 points. Il a malheureusement chuté lors de son deuxième passage. Sans conséquence au classement, puisqu'il se classe dans le top 6 et disputera la finale (dans la nuit de samedi à dimanche).

Le vent changeant lui a joué des tours. "J'étais passé tout juste sur le premier saut parce que j'avais le vent de face. Du coup, j'ai mis les watts pour le 2e jump et je suis tombé", a commenté le champion du Monde en titre, au micro de France Télévision.

Stef Vandeweyer, engagé dans la deuxième série qualificative s'est classé 17e avec 33.75 points. Pour le benjamin du Team Belgium (18 ans), Pyeongchang était avant tout vu comme un apprentissage.

Sebbe De Buck était le premier Belge à entrer en action dans ces Jeux Olympiques d'hiver de Pyeongchang. Samedi en Corée du Sud, le snowboardeur de 22 ans ne s'est pas qualifié pour la finale du slopestyle, ne terminant pas dans les six meilleurs riders de la première série qualificative.

Dans des conditions venteuses et changeantes très compliquées pour les riders, la compétition a débuté avec 40 minutes de retard suite à un problème technique. "La journée a été très difficile à cause du vent", a-t-il raconté après son élimination au Phoenix Snow Park.

Troisième à s'élancer, De Buck a dû maintenir sa concentration avant d'entamer ses premiers Jeux Olympiques. De Buck a d'abord signé un score de 59.40 points dans un premier run perfectible, occupant la 9e position provisoire sur les 17 partants.

Quelques minutes plus tard, il a réalisé un score de 29.58 dans son second run, ne parvenant pas à améliorer sa première marque après une chute dans la seconde moitié de son parcours. "Le premier run était loin d'être parfait, d'où le faible score. Mais j'étais plutôt bien à la réception de mes sauts, ce qui m'a donné confiance pour tenter de faire mieux dans le second. Dans le premier run j'étais trop court et dans le second j'ai atterri trop loin et je suis tombé. Je suis déçu car je voulais réussir mes sauts, qualification ou pas. Mais c'est comme ça."
 
De Buck s'est fracturé le poignet droit lors des derniers X-Games d'Aspen il y a quelques semaines et a dû se faire opérer. Le Belge portait une attelle samedi sur la piste sud-coréenne. "Je suis tombé dessus samedi matin à l'entraînement et c'est douloureux", a-t-il expliqué. "Mais ce n'est sûrement pas une excuse. Le snowboard se joue avec les jambes et non le poignet."

Désormais, De Buck va pouvoir se concentrer totalement sur le Big Air, épreuve qui se déroulera dans dix jours. "Je vais donner 120%, ce sera tout ou rien", a-t-il ponctué.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK