Ouedraogo : "Au sommet de ma forme aux JO"

"Trois JO, cela commence en effet à compter", a plaisanté Ouedraogo. "Cela prouve que j'évolue depuis longtemps à haut niveau. Il n'est pas si évident de se qualifier pour trois Jeux consécutifs en tant qu'athlète. La grand différence avec les Jeux précédents c'est que je participe cette fois en individuel, alors qu'à Athènes et Pékin je faisais partie d'une équipe de relais."

Médaillée d'argent avec le relais 4x100 m à Pékin, Ouedraogo s'alignera à Londres sur le 400 m haies. "C'est un grand avantage d'avoir déjà pu me qualifier pour les Jeux dès l'année passée", ajoute-t-elle. "Ma préparation en a été facilitée. C'est notamment un luxe énorme d'avoir pu me préparer en toute tranquillité pour l'Euro d'Helsinki. J'ai pu y aller jusqu'en finale (ndlr: où elle s'est classée 6e) sans réellement avoir atteint mon pic de forme. J'ai plus abordé cet Euro comme un entraînement poussé. C'est à Londres que je veux être au sommet de ma forme."

Aux Jeux, Ouedraogo veut surtout courir "la meilleur course possible". "Je ne me concentre pas spécifiquement sur un temps. J'espère atteindre les demi-finales, mais si j'hérite du couloir 1 en séries, mes chances seront déjà hypothéquées. Nous sommes toujours dépendantes des circonstances du jour."

Après cette olympiade, Ouedraogo, 31 ans, mettra un terme à sa carrière sportive. "Je participerai encore au Memorial mais ensuite ce sera fini. J'ai bien l'intention d'encore continuer à un peu courir, mais j'entends de mes amies, comme Kim (Gevaert), que ce n'est pas si évident. Peut-être sera-t-il aussi temps de penser à devenir maman..."

Belga

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK