Martin Fourcade champion olympique en poursuite, Rösch 23e

Martin Fourcade, déçu de sa 8e place du sprint, a brillamment rectifié le tir en poursuite. Le Français au-dessus du lot sur les skis a décroché son troisième titre olympique personnel. Le Suédois Sebastian Samuelsson et et l'Allemand Benedikt Doll complètent le podium.

Parti 38e, Michaël Rösch, auteur d'un 19 sur 20 au tir, est remonté à la 23e place. Ebs a été un des quatre biathlètes à n'avoir commis qu'une faute au tir. Les trois autres sont montés sur le podium. Florent Claude, qui s'est ajouté 4 tours supplémentaires, s'est classé 57e.

Le patron a remis les pendules à l'heure. Comme il y a quatre ans à Sochi, le Catalan s'était loupé sur le sprint. Comme il y a quatre ans, Fourcade a réagi en champion en poursuite. Il y a bien eu cette faute au premier tir qui l'a forcé à fournir de gros efforts sur la piste. Mais pour le reste, le N.1 mondial a rendu une partition parfaite. 

La course a basculé au premier tir debout, le troisième passage devant les cibles. Ils se sont présentés à sept (Peiffer, Fourcade, Schempp, Samuelsson, Boe, Lesser et Eberhard). Seul Fourcade a blanchi les cinq cibles. Le break était fait, il s'est envolé vers l'or. Impérial sur les lattes, le sextuple vainqueur du Grand Globe de cristal a encore creusé l'écart sur la piste. Il a mis un point d'honneur à signer un dernier sans-faute et à conclure sur un très solide 19/20 au tir.

Fourcade remporte le 3e sacre olympique de sa carrière et égale Jean-Claude Killy, Français le plus titré de l'histoire. Le voici désormais l'égal du héros des JO de Grenoble 1968, qui, avec son triplé en ski alpin (descente, slalom et slalom géant), attendait depuis un demi-siècle qu'un autre Français veuille bien compiler l'or comme lui.

Champion olympique de poursuite et de l'Individuelle à Sotchi en 2014, Fourcade a donc réussi son pari dès la deuxième course de Pyeongchang 2018.

Le porte-drapeau de la délégation française compte désormais cinq médailles olympiques, puisqu'il a également conquis l'argent sur la mass-start des JO-2010 (Vancouver) et des JO-2014.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK