Kieffer: "Nous avons fait une bonne compétition, élevons maintenant le niveau"

Kieffer: "Nous avons fait une bonne compétition, élevons maintenant le niveau"
Kieffer: "Nous avons fait une bonne compétition, élevons maintenant le niveau" - © DIRK WAEM - BELGA

La Belgique n'a pu éviter la douzième, et dernière place, de l'épreuve par équipe de gymnastique artistique, lundi aux Jeux Olympiques de Rio. Yves Kieffer, le coach français sans qui cette grande première dans l'histoire du sport belge n'aurait pas existé, était néanmoins satisfait de la prestation de ses filles.

"Notre présentation était bonne. Avec une seule chute, qui ne comptait pas pour la note finale, aucune autre équipe n'a fait aussi bien. Elles ont bien géré ce qu'elles savent faire. Maintenant, il nous faut élever le niveau de difficulté. En particulier au sol et au saut où nous sommes loin des meilleures. Mais nous le savions. Au final, elles terminent à un point de la France et à deux de l'Italie, deux nations aux moyens bien différents. Il faut aussi dire que nous assistons à des JO d'un très grand cru bien plus élevé qu'à Londres, notamment au niveau acrobatique."

"Nous savions que sans Axelle (Klinkaert), nous pouvions espérer au mieux une 10e ou 11e place. Mais il fallait rester positif pour les filles. Il faut les motiver leur donner confiance."

Sur le plan individuel "Nina Derwael manque la finale aux barres asymétriques de peu. Elle termine 12e à 2/10e de la finale. Elle a souffert du syndrome de la première rotation (où les notes sont souvent moins bonnes car elles servent de référence pour la suite)", a précisé Yves Kieffer. "La meilleure Chinoise en a aussi été victime."

"Nous allons maintenant bien terminer la compétition avec la finale du All-around de Nina. Ce serait magnifique si elle pouvait, comme on a fait aux Mondiaux de Glasgow (en novembre 2015), accrocher un Top 17, voire un Top 15."

Le Parisien, qui va renouveler son bail de 4 ans avec la fédération flamande, pense déjà à l'avenir.

"Nous ne sommes pas encore une équipe installée dans le Top 12 et encore moins dans le Top 8. Il va falloir travailler, élever le niveau de difficulté. Nous avons désormais une bonne base. Il faut s'inspirer de la fédération de hockey qui est semble-t-il bien parti

Il y a quelques jeunes qui disposent des qualités athlétiques requises. Il faut encore élargir la base."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK