JO Tokyo : Le Comité olympique souhaite voir ses athlètes belges vaccinés après les groupes prioritaires

Kevin Borlée, Jonathan Sacoor, Dylan Borlée et Jonathan Borlée
Kevin Borlée, Jonathan Sacoor, Dylan Borlée et Jonathan Borlée - © JASPER JACOBS - BELGA

Le Comité olympique interfédéral belge (COIB) a demandé aux autorités de vacciner ses athlètes contre le coronavirus après les groupes prioritaires. Une information rapportée par Het Nieuwsblad mercredi matin et confirmée à Belga par Matthias Van Baelen, le porte-parole du COIB.

Il s’agirait de 400 à 500 vaccins, destinés aux athlètes qui figurent sur la "longue liste" du COIB, ainsi qu’à leur entourage. "Mais nous ne voulons pas mettre de pression", a souligné Matthias Van Baelen. "Nous voulons juste fournir les bonnes informations au gouvernement." Selon le COIB, les athlètes devraient pouvoir être vaccinés lors de la phase 1B, après les groupes prioritaires. Cette phase concerne une catégorie de 'personnes ayant une fonction essentielle au niveau sociétal et/ou économique.'

"Les autorités politiques compétentes nous ont demandé de fournir un certain nombre d’arguments expliquant pourquoi nous pensons que nous appartenons à cette catégorie", a ajouté Van Baelen. "Nous voulions juste leur donner les bonnes informations et encadrer la discussion sur des bases médicales afin qu’ils puissent prendre une décision en connaissance de cause. Nous n’avons pas mentionné d’exemples provenant d’autres pays. L’accent a été mis uniquement sur Team Belgium. Nous mettons la santé de nos athlètes au premier plan. C’est une priorité pour nous. Nous attendons maintenant la décision du comité de concertation."

Mardi, le Comité international olympique (CIO) a déclaré qu’il ne voulait pas encore que ses athlètes soient prioritaires pour le vaccin et rejoint l’avis de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK