JO Tokyo 2020 : Toma Nikiforov ne veut pas faire la même erreur qu’à Rio, "Je prends ces JO comme une compétition tout à fait normale"

Toma Nikiforov s’apprête à disputer ses deuxièmes Jeux Olympiques après la malheureuse – mais très instructive – expérience d’il y a cinq ans à Rio. Le Bruxellois entrera en lice à partir de 11h (4h, heures belges) dans la catégorie -100kg. Au premier tour, Nikiforov affrontera le Brésilien Rafael Buzacarini. En cas de victoire, il pourrait ensuite croiser le Portugais Jorge Fonseca, double champion du monde.
 
"Quand on regarde le tableau, tout le monde est fort. Il n’y a pas d’adversaire faible", analyse Nikiforov à notre micro. "Heureusement pour moi, je fais partie des forts. Le gars du 1er tour et du 2e tour se sont dit ‘zut, il y a Nikiforov en forme’. Aux Jeux Olympiques, il faut finalement battre tout le monde pour pouvoir être champion olympique", rappelle le champion d’Europe.

►►► À lire aussi :  Les Belges à Tokyo #30 – Toma Nikiforov : une année victorieuse et beaucoup de travail en vue du podium


Eliminé au 2e tour face au Géorgien Beka Gviniashvili lors des JO de Rio, Nikiforov avait alors essuyé une grosse déception. Un échec dont il veut tirer un maximum d’enseignements positifs.

"J’aborde la compétition différemment par rapport à Rio. A l’époque, j’étais un peu trop excité. Ici aussi, je suis excité et content d’être là. C’était mes premiers Jeux et maintenant je sais à quoi m’attendre. Je vais essayer de prendre ces JO comme une compétition tout à fait normale, sans me mettre de stress supplémentaire. Je veux retenir seulement le positif de ce qu’il s’est passé à Rio même si dans ma tête qu’il n’y en a pas beaucoup. C’est sur l’expérience que ça va se jouer et je veux utiliser cette expérience jeudi. Je vais arriver sur tapis bien concentré mais tout en étant relax."
Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK