JO Tokyo 2020 : Thiam en tête après deux épreuves, record du monde en 400m haies féminin, tout ce qu’il ne fallait pas rater (vidéos)

Les épreuves multiples ont débuté en athlétisme aux Jeux Olympiques de Tokyo. Chez les hommes, en décathlon, il y a pas mal de petits bobos avec Kevin Mayer et Thomas Van der Plaetsen. Dans l’heptathlon, Nafissatou Thiam a bien démarré et est en tête après deux épreuves. A noter que Noor Vidts se débrouille plutôt bien. Voici un condensé de ce que vous avez manqué cette nuit aux Jeux.

Tokyo J12 : c’était un des moments attendus par toute la Belgique, Nafissatou Thiam a démarré son heptathlon. La Belge est en tête et Noor Vidts occupe une belle 4e place après deux épreuves. Et puis, un nouveau record du monde en athlétisme est tombé, à nouveau dans le 400m haies, mais chez les femmes cette fois-ci.

►►► À lire aussi : JO Tokyo 2020, le programme des directs du jour

►►► À lire aussi : JO Tokyo 2020 : Découvrez le programme des Belges jour par jour

Nafissatou Thiam est en tête de l’heptathlon après deux épreuves, Noor Vidts 4e

Nafissatou Thiam est partie à la chasse à l'or en heptathlon. Et c’est plutôt bien parti pour Nafi qui est première au classement général après deux épreuves.

Elle a plutôt bien démarré son concours avec 13.54 sur le 100m haies et 1044 points dans cette première épreuve. Ensuite, lors de la hauteur, Thiam a passé 1m92 et réalise son meilleur saut de l’année.

Nafissatou Thiam compte 2.176 points, contre 2.157 pour Erica Bougard et 2.138 pour Katarina Johnson-Thompson, qui a laissé filer des points précieux à la hauteur.

La belle performance pour Noor Vidts, 4e du classement de l’heptathlon après deux épreuves

Si Nafissatou Thiam est en tête de l'heptathlon, que dire de la superbe performance de Noor Vidts. La Belge est tout simplement 4e du classement général. 

Noor a tout d'abord remporté sa série du 100m haies en 13.17 en battant son record personnel. Dans la seconde épreuve de la journée, la Belge a failli battre un second record personnel. Mais Noor a échoué à 1m86. Elle passe tout de même 1m83.

La mauvaise nouvelle avec la blessure de Thomas Van der Plaetsen

Alors qu’il avait bien débuté la première des dix épreuves en approchant de 1/100e de seconde son record dans le 100 mètres, Thomas Van der Plaetsen a vu son décathlon s’arrêter net.

Dans l’épreuve du saut en longueur, le Belge a été victime d’une blessure. Sur son premier saut, Thomas a ressenti une douleur à l’arrière de la cuisse. Il a quand même tenté le saut qui s’est mal terminé et a dû sortir en chaise roulante.

Le décathlonien a ensuite été transporté au poste médical pour de plus amples examens. Le docteur du COIB Johan Bellemans, le responsable des soins médicaux pour l’ensemble des compétiteurs des épreuves du décathlon et de l’heptathlon a déclaré : "Thomas a été transporté à l’hôpital en raison d’une sérieuse blessure aux ischio-jambiers survenue durant l’épreuve du saut en longueur du décathlon ce matinCeci signifie la fin de son décathlon à Tokyo 2020."

L’image du jour avec Kevin Mayer qui souffre du dos

2 images
Le détenteur du record du monde du décathlon Kevin Mayer souffre de problèmes au dos et se trouve en grande difficulté après les trois premières épreuves du décathlon. © AFP or licensors

Le détenteur du record du monde du décathlon Kevin Mayer souffre de problèmes au dos et se trouve en grande difficulté après les trois premières épreuves du décathlon. Pour le moment, il n’est que 4e au classement.

Kevin, qui brigue un premier titre aux JO après l’argent en 2016, totalise 2662 points, loin derrière le leader, le Canadien Damian Warner (2966 points), son principal rival.

"Cela fait une semaine que je me suis bloqué le dos, ça fait très longtemps que ce n’était pas arrivé, je ne sais pas où est l’erreur", a déclaré Kevin Mayer, les yeux humides, en zone mixte.

Un nouveau record du monde, cette fois en finale du 400m haies féminin

Après le 400 mètres haies masculin déjà entré dans la légende de l’athlétisme, la course féminine s’est montrée tout aussi impressionnante.

L’Américaine Sydney McLaughlin a réalisé un temps phénoménal de 51.46 et en a profité pour améliorer son propre record du monde. Elle devance sa compatriote Dalilah Muhammad, elle aussi sous le précédent record du monde.

La Néerlandaise Femke Bol a complété le podium grâce à un temps de 52.03, nouveau record d’Europe.

La grosse performance d’Hermien Peters en K1 500 mètres

Hermien Peters a remporté sa série du K1 500 mètres et s’est qualifié pour les demi-finales de l’épreuve de kayak monoplace. Elle a réalisé le temps de 1 : 47.959, approchant 3 dixièmes le record olympique détenu par la Hongroise Rita Koban depuis les JO d’Atlanta en 1996 (1 : 47.655).

La Belge de 26 ans s’est imposée devant la Portugaise Teresa Portela (1 : 48.727) et l’Allemande Jule Hake (1 : 48.758), qui vont aussi directement en demi-finales.

Lize Broekx, elle, a pris la 2e place du second quart de finale du K1 500 mètres, validant son ticket pour les demi-finales. Elle a signé le temps de 1 : 49.336, améliorant largement son temps des séries (1 : 52.476). Septième de la 5e et avant-dernière série, Broekx a dû passer par les quarts pour rejoindre les demi-finales.

Une course indécise en nage en eau libre

La Brésilienne Ana Marcela Cunha est devenue championne olympique de nage en eau libre devant la Néerlandaise Sharon van Rouwendaal, médaillée d’or à Rio-2016, et l’Australienne Kareena Lee.

La course de 10 km a été indécise jusqu’au bout et Cunha termine sa course en 1h59 min et 30 sec avec un peu moins d’une seconde d’avance sur sa dauphine et 1.7 seconde sur la 3e.

Une première avec Sakura Yosozumi, championne olympique de park

La Japonaise Sakura Yosozumi, 19 ans, est devenue la première championne olympique de park, l’une des deux disciplines du skateboard, nouveau sport au programme aux Jeux de Tokyo.

Elle a devancé sa compatriote Kokona Hiraki, 12 ans, et l’autre grande favorite, la Britannique Sky Brown, 13 ans.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK