JO Tokyo 2020 – Natation : Fanny Lecluyse 8e de la finale du 200 m brasse, Schoenmaker championne olympique

Alors qu’elle n’était jamais parvenue à passer le stade des séries lors des Jeux Olympiques, Fanny Lecluyse s’est qualifiée pour la finale du 200 mètres brasse qui se déroulait cette nuit à Tokyo.

Et c’est la Sud-Africaine Tatjana Schoenmaker qui a remporté l’or olympiques en battant au passage le record du monde, poussée par les Américaines Lilly King, en argent, et Annie Lazor, en bronze.

A 24 ans et après s’être adjugé l’argent du 100 m brasse mardi, la nageuse de Johannesburg s’est imposée en 2 min 18 sec 95, battant le record du monde de la Danoise Rikke Moller Pedersen établi en 2013 (2 : 19.11) et coiffant Lilly King dans les derniers mètres (2 : 19.92), loin devant Annie Lazor (2 : 20.84).

Mercredi, Fanny Lecluyse avait nagé les séries du 200 m brasse en 2:23.42, à seulement 12 centièmes de son récent record de Belgique, établi le 27 juin dernier à Rome (2:23.30).

Dimanche, la nageuse des Dauphins Mouscronnois n'avait pas passé les séries du 100m brasse.

Fanny Lecluyse, 29 ans, s'est offert une finale olympique à l'occasion des ses troisièmes et derniers Jeux.  A Londres 2012 elle avait été éliminée en séries du 200 m brasse. Quatre ans plus tard, à Rio de Janeiro, elle manquait de peu une place en demi-finales (17e des séries) du 200m brasse et n'avait pas franchi les séries du 100m. Elle avait aussi pris part à une finale mondiale lors des Mondiaux de Gwangju, où elle s'était classée 17e.

1 images
Fanny Lecluyse en finale du 200 m brasse © Belga
Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK