JO Tokyo 2020 – Marten Van Riel : "Il y a 10 ou 15 favoris, je suis l’un d’entre eux"

Marten Van Riel aborde le triathlon olympique avec confiance et dans la peau d’un médaillable potentiel. Une course ultra-relevée et très indécise. "Il y a 10 ou 15 favoris, je suis l’un d’entre eux", assure notre compatriote.

Marten Van Riel a brillé à Leeds, lors de la dernière WTS avant les JO. Pour la première fois, il est allé chercher un podium sans avoir d’avance après le vélo. De quoi booster sa confiance dans ses capacités à pied. "J’ai eu de très bons entraînements, je suis bien adapté aux circonstances. Je suis prêt. La médaille de Leeds m’a donné plus de motivation que jamais. J’y crois à Leeds. C’était le très haut niveau, peut-être même plus qu’ici. Donc si je peux terminer 3e là-bas, je peux le faire ici. Ça ne sera pas facile, parce qu’il y a 10 ou 15 favoris. Je suis l’un d’entre eux. Si tu as une chance, tu dois la saisir. Ça va se jouer au mental, à celui qui peut pousser le plus loin à la fin. Il y aura des vraies explosions dans les derniers kilomètres".

"Je suis en forme", reprend-il. "Certains de mes concurrents ont connu des problèmes, petits ou grands. Ma préparation a été idéale. On verra où je me situe le jour de la course. Je n’espère pas que mes adversaires aient des problèmes. Mais il faut être au meilleur niveau le jour J. C’est un parcours pour moi. C’est tout plat mais c’est très technique, avec beaucoup de virages serrés. C’est bon pour moi parce que les gars qui ne veulent pas travailler à vélo, doivent quand même travailler".

Geens sera là pour le relais

La bonne nouvelle du jour est venue de Gérone et du compte Instagram de Jelle Geens. Le triathlète de Zolder a posté une story où il annonce qu’il fait son dernier entraînement avant de s’envoler pour le Japon.

Geens, contaminé au Covi-19, n’avait pas pu fournir à temps les deux tests négatifs dans les 96 heures qui précédaient son départ pour le Japon. Il a donc été privé de la course individuelle. Mais il est ultra-motivé pour le relais.

Son retour donne une motivation supplémentaire pour les autres Belgian Hammers (Claire Michel, Valerie Barthelemy et Marten Van Riel)."On vaut un Top 5 mais si on a un jour exceptionnel tout est possible", conclut Van Riel.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK