JO Tokyo 2020, Made in Tokyo : Le Japon où la course à pied est une religion

Elles nous ont donné rendez-vous à 6h du matin à l’entrée du palais impérial. Yumi et Yio sont des habituées des sorties running matinales. Trois ou quatre fois par semaine, elles se donnent rendez-vous avant de filer au travail pour enchaîner les kilomètres autour d’une des attractions touristiques incontournables de Tokyo.

"C’est un endroit parfait pour courir" explique Yumi. "La boucle fait tout juste 5 kilomètres, c’est donc facile de calculer la distance. En plus, ici, il y a toujours du monde, à n’importe quelle heure de la journée. En fonction de notre forme, de notre envie ou des conditions, on peut donc faire 1, 2, 3 ou quatre tours."

C’est qu’au Japon, la course à pied, c’est une institution. Ici, tout le monde court, de 7 à 77 ans. Tôt le matin ou tard le soir après une longue journée de travail.

"C’est dans la mentalité des gens de s’entraîner dur et de faire les choses avec investissement" ajoute Yio. Un moment de partage mais aussi de méditation. "La course à pied, c’est un équilibre personnel mais aussi l’occasion de rencontrer des gens et de profiter ensemble de la nature."

Une véritable culture de la course à pied dans un pays qui compte la plus grande proportion de marathoniens au monde. CQFD

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK