JO Tokyo 2020 : les Red Lions en finale, Karsten Warholm monstrueux sur 400m haies, tout ce qu’il ne fallait pas rater (vidéos)

La Belgique compte une médaille de plus. Il reste juste à savoir si elle sera en or ou en argent. Car cette nuit, les Red Lions nous ont encore fait rêver en battant l'Inde et en se qualifiant pour la finale. Et puis, un record du monde est tombé en athlétisme. Voici un condensé de ce que vous avez manqué cette nuit aux Jeux.

Tokyo J11 : quoi de mieux pour se remettre du premier jour de la semaine que de commencer la nuit par une belle victoire des Red Lions face à l'Inde en 1/2 finale du tournoi de hockey (5-2). Et puis, cerise sur le gâteau, en 400m haies, le prodige Norvégien Karsten Warholm est devenu champion olympique avec la manière en s'offrant un nouveau record du monde.

►►► À lire aussi : JO Tokyo 2020, le programme des directs du jour

►►► À lire aussi : JO Tokyo 2020 : Découvrez le programme des Belges jour par jour

Les Red Lions s'imposent face à l'Inde et s'offre une chance de remporter l'or

Quelle performance des Red Lions. Menés 1-2, les Belges n'ont jamais faibli et s'imposent finalement 5-2 face à l'Inde en 1/2 finale du tournoi olympique de hockey. 

Si la médaille est déjà assurée, les Lions voudront effacer la déception de Rio il y a cinq ans en empochant cette fois-ci l'or. Une finale qui se disputera jeudi à 12h face à l'Allemagne ou l'Australie.

Un titre olympique et un record du monde pour Karsten Warholm

Comment encore trouver les mots pour qualifier la performance de Karsten Warholm sur 400m haies? Le Norvégien a écrasé son propre record du monde en 45 sec 94.

En plus de son titre olympique, Karsten devient le premier athlète à descendre sous les 46 secondes un mois après avoir effacé des tablettes en 46 sec 70 le record du monde de l’Américain Kevin Young, vieux de 29 ans (46 sec 78 à Barcelone-1992).

Son grand rival américain Rai Benjamin a fini 2e en 46 sec 17 et le Brésilien Alison Dos Santos a pris la médaille de bronze (46 sec 72).

Robin Vanderbemden se hisse en demi-finales du 200m

Robin Vanderbemden a réalisé son meilleur temps de la saison au bon moment. Il a terminé troisième de sa série en 20.70 et s’est qualifié pour les demi-finales du 200m.

Seuls l’Américain Erriyon Knighton (20.55) et le Panaméen Alonso Edward (20.60) l’ont devancé. Robin disputera les demi-finales lors de la session nocturne de mardi à Tokyo (13h50 heure belge).

Ismaël Debjani gagne sa série du 1.500m et file en demi-finales

Ismaël Debjani a remporté sa série en 3 : 36.00 après avoir dépassé dans les derniers mètres le champion du monde, le Kényan Timothy Cheruiyot (3 : 36.01). 

Debjani, 30 ans, dispute ses premiers Jeux Olympiques et tentera de faire un excellent résultat lors des demi-finales programmées jeudi (13h00 heure belge).

L'Allemande Mihambo titrée à la longueur

Avec un ultime saut à 7m00, L'Allemande Malaika Mihambo est devenue championne olympique du saut en longueur.

Elle a devancé l'Américaine Brittney Reese (6m97), pour son 3e podium olympique consécutif, et la Nigériane Ese Brume (6m97 aussi, mais une 2e performance moins bonne que Reese).

Déjà championne d'Europe en 2018 et championne du monde en 2019, Mihambo, 27 ans, s'offre son premier titre olympique.

Artuur Peters deuxième de la finale B en kayak monoplace 1.000m

Artuur Peters termine finalement 10e des Jeux du kayak monoplace (K1) 1.000m. Le Belge a terminé deuxième de la finale B (places 9 à 16) qu’il disputait après avoir fini cinquième de sa demi-finale plus tôt dans la journée, avec un chrono de 3 : 26.781. Il a été devancé par l’Italien Samuele Burgo (3 : 26.169). 

Peters, 24 ans, améliore ainsi d’une position son résultat de 2016 à Rio de Janeiro, où, pour ses débuts olympiques, il s’était classé onzième après une troisième place dans la finale B.

Hermien Peters et Lize Broekx gagnent la finale B et terminent 9e du kayak biplace 500m

Hermien Peters et Lize Broekx ont remporté la finale B (places 9 à 16) et se classent 9e en kayak biplace (K2) 500m.

Peters, 26 ans, et Broekx, 29 ans, se sont imposées en 1:38.475. Elles disputaient cette finale B après avoir fini cinquièmes de leur demi-finale plus tôt dans la journée. Elles terminent ainsi leurs premiers Jeux Olympiques en neuvième position.

La Slovénie et Doncic en demi-finale

Luka Doncic continue son petit bout de chemin dans la tournoi olympique de basket avec la Slovénie. Cette fois, c'est l'Allemagne qui a fait les frais du prodige

Les Slovènes, qui participent au premier tournoi olympique de leur histoire, affronteront au prochain tour la France ou l’Italie, opposées en fin d’après-midi (17h20 locales, 10h20 françaises).

Outre France-Italie, le choc Etats-Unis-Espagne et Australie-Argentine sont également au programme des quarts ce mardi.

Doublé pour les Brésiliennes Grael/Kunze en voile

Les Brésiliennes Martine Grael et Kahena Kunze, déjà titrées en 2016 à Rio, sont de nouveau devenues championnes olympiques de voile en 49er FX.

A l'issue d'une ultime régate remportée par le duo argentin, Martine Grael, fille du multiple médaillé brésilien Torben Grael, et Kahena Kunze ont devancé les Allemandes Tina Lutz/Suzann Beucke et les Néerlandaises Annemiek Bekkering/Annette Duetz.

D'origine danoise, Torben Grael, père et entraîneur de Martine, est le sportif brésilien le plus médaillé aux JO (2 or, 1 argent et 2 bronze), à égalité avec Robert Scheidt, double médaillé d'or en Laser et qui, à 48 ans, a échoué à Tokyo à remporter une 6e médaille.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK