JO Tokyo 2020 : Casse en quarts, Osaka éliminée, les 10 infos à ne pas manquer de cette quatrième nuit

Les Jeux Olympiques à Tokyo se poursuivent et nous voici déjà au quatrième jour. Petit condensé des faits majeurs de la nuit.

Tokyo J4 : Matthias Casse a bien entamé sa compétition. Naomi Osaka dit, elle, déjà au revoir aux JO. Une médaille d'or pour deux centièmes en natation et le plongeon de la nuit lors de la régate de skiff.

La bonne nouvelle belge : Casse passe les deux premiers tours

Matthias Casse, favori de sa catégorie des -81kg en judo faisait son entré dans la compétition ce mardi. Et ses deux premiers combats face au Portoricain Gandia et au Suédois Pacek ont été compliqués.

A chaque fois mené, il a rapidement réagi pour recoller au score dans les secondes qui suivent.

Casse a cependant dû aller jusqu'au Golden Score dans les deux combats, il faudra être costaud physiquement.

Pour son deuxième tour face au Suédois, il a dû attendre plus de 3 minutes dans le Golden Score pour prendre la mesure de son adversaire.

En quart de finale, Casse affronte le Russe Khubetsov qu'il bat également une nouvelle fois au Golden Score sur 3 pénalités pour le Russe.

La surprise : Osaka prend déjà la porte

3 images
Naomi Osaka est déjà éliminée des JO de Tokyo. © Tiziani Fabi – AFP

Dernière porteuse de la flamme olympique, Naomi Osaka avait fait s'embraser la vasque olympique, synonyme de début des Jeux.

Engagée en simple en tennis, elle espérait rapporter une médaille au Japon après avoir abandonné à Roland-Garros et avoir fait l'impasse sur Wimbledon pour des soucis de santé mentale.

Mais les choses ne se sont pas passées comme prévu pour Osaka qui est éliminée en 1/8e de finale par la Tchèque Marketa Vondrousova 6-1 6-4 en 1h10 de jeu. 

Le record de la nuit : L’Argentine atomise la Corée du Sud 56-0 en rugby à 7

Le rugby à sept avait fait son entrée aux Jeux Olympiques à Rio en 2016 et avait vu le titre revenir aux Fidji. Battre un record olympique ne fait donc pas vraiment figure d’exploit mais les chiffres d’eux-mêmes : 56-0.

Les Argentins ont marqué huit essais lors de cette rencontre. Santiago Mare s’est lui fait plaisir, inscrivant 15 points.

A la mi-temps, le score était déjà de 28-0. Nul doute que la rencontre a dû sembler bien longue pour les Sud Coréens.

Versée dans le groupe A, la Corée du Sud s’était déjà lourdement inclinée 42-5 face à l’Australie.

2 centièmes pour une médaille d’or : Rylov devance Kolesnikov sur 100m dos

Le Russe Evgeny Rylov (51.98) a été sacré champion olympique du 100 m dos des Jeux olympiques de Tokyo, mardi, devant son compatriote Kliment Kolesnikov (52.00).

Et pour monter sur la première marche du podium, le Russe a dû se battre jusqu’au bout face à son compatriote puisque seuls deux petits centièmes séparent les deux nageurs. Longtemps dans les temps du record du monde, Rylov a tout de même fait tomber le record d’Europe.

Les deux nageurs, qui concourent sous drapeau neutre à la suite des sanctions touchant la Russie pour dopage, ont devancé l’Américain Ryan Murphy (52.19), détenteur du record du monde réalisé à Rio en 2016 (51.85).

Les autres médailles en natation : Jacoby, Dean et McKeown en or

Le Britannique Tom Dean a été sacré champion olympique du 200 m nage libre, devançant son compatriote Duncan Scott. Sans le Chinois Sun Yang, champion olympique et double champion du monde en titre sur la distance mais suspendu pour dopage, Dean s'est imposé dans les derniers mètres, tandis que le Brésilien Fernando Scheffer a pris la troisième place.

L'Australienne Kaylee McKeown a été sacrée championne olympique du 100 m dos. A 20 ans la détentrice du record du monde (57.45) a devancé la Canadienne Kylie Masse, 25 ans, longtemps en tête de la course, et l'Américaine Regan Smith, 19 ans.

La surprise est venue de l'Américaine Lydia Jacoby, sacrée championne olympique du 100 m brasse. Jacoky, bien revenue dans la seconde longueur, a devancé les deux favorites, la Sud-Africaine Tatjana Schoenmaker, longtemps en tête, et l'Américaine Lilly King, détentrice du record du monde. Jacoby, première nageuse originaire de l'Alaska, repart donc avec la médaille d'or à seulement 17 ans.

L’élimination belge : Louis Croenen dernier de sa série sur 200m papillon

Louis Croenen a terminé dernier de sa demi-finale du 200 mètres papillon, remportée par le Sud Africain Chad Le Clos en 1 : 55.06.

Pourtant deuxième à la mi-course, le Belge placé dans le couloir numéro 1 va craquer dans les 100 derniers mètres et boucle sa course en 1 : 56.67, bien loin de son record de Belgique (1 : 55.39).

Croenen ne parvient donc pas à égaler sa performance de Rio en 2016 où il s’était qualifié pour la finale et avait terminé 8e.

L’image : Claire Michel franchit la ligne d’arrivée du triathlon en larmes

Si Valérie Barthelemy a réalisé l'une des plus belles performances de sa carrière en terminant 10e du triathlon à 3:13 de la championne olympique Duffy, la Belgique va ressortir de la compétition avec un sentiment mitigé. 

Claire Michel, l'autre athlète de la Team Belgium engagée sur l'épreuve a terminé 34e, franchissant la ligne en larmes. Victime de crampes, Michel a tout de même voulu franchir la ligne, elle qui avait déjà connu une déception à Rio en 2016.

Le courage de Claire Michel est évidemment à souligner. Si le doute a un moment plané, aucune blessure grave n'est à signaler et elle devrait pouvoir tenir sa place pour le relais mixte samedi.

Le message fort : les Fidji écrasent la Grande Bretagne en rugby à sept

Les Fidji avaient remporté la médaille d'or en rugby à sept au Jeux de Rio en 2016 face à la Grande-Bretagne pour la première de ce sport aux JO. 

Les deux pays se retrouvaient cette nuit en phase de poule et la rencontre a largement tourné à l'avantage des Fidjiens qui se sont imposés 33-7.

Un message fort envoyé par les Fidji pour la suite de la compétition.

La dernière actu belge : Emma Plasschaert 5e de la 6e régate en laser radial

3 images
Emma Plasschaert a terminé sixième de la cinquième régate en raser ladial. © Peter Parks – AFP

Emma Plasschaert n'avait pas très bien entamé ses JO. La Belge qui avait remporté le titre mondial en 2018 ne pointait qu'à la 11e après quatre régates.

Cette nuit, elle s'est classée sixième de la cinquième régate en laser radial. Une performance qui lui permet de remonter à la 8e place du classement général avec 35 points. La Norvégienne Line Flem Hoest est en tête avec 17 points.

L’insolite : C’est pas l’homme qui prend la mer, c’est la mer qui prend l’homme

En skiff féminin, l'équipage belge composé de Isaura Maenhaut van Lemberge et Anouk Geurts a terminé troisième de la deuxième régate. Mais l'image de cette course s'est surtout le naufrage de l'équipage néozélandais Alex Maloney et Molly Meech.

Les images parlent d'elles-mêmes...

 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK