JO Tokyo 2020 : J8 aux Jeux, la Belgique au top, des records du monde, Simon Biles à nouveau forfait, tout ce qu’il ne fallait pas rater (vidéos)

Tokyo continue de vivre au rythme des Jeux. Des Jeux où les Belges sont encore bien présents comme en témoignent les excellents résultats en triathlon, mais aussi en athlétisme. Voici un condensé de ce que vous avez manqué cette nuit aux Jeux.

Tokyo J8 : La nuit a commencé de la plus belle des manières aux Jeux Olympiques de Tokyo. Le relais belge de triathlon a terminé à une magnifique 5e place en ayant cru jusqu’au bout à la médaille. Dans les autres infos de la nuit, on notera le nouveau forfait de Simon Biles pour les finales de dimanche et les excellentes performances des Belges en athlétisme et en golf.

L'excellente 5e place pour les Belgian Hammers en relais mixte de triathlon

Quelle performance des Belgian Hammers en relais mixte de triathlon. Avec un temps de 1h24.36, nos Belges ont terminé à la 5e place de cette course.

Mais devant, c’était vraiment très fort. La Grande-Bretagne (Jessica Learmonth, Jonathan Brownlee, Gerogia Taylor-Brown et Alex Yee) s’est imposée en 1h24.31, avec 14 secondes d’avance sur les Etats-Unis et 23 secondes sur la France qui a cru jusqu’au bout pouvoir arracher la médaille d’or.

Dans le dernier relais, la France a réussi à revenir à hauteur de la Grande-Bretagne avant de lâcher dans la dernière partie avec la course à pied. Les Pays-Bas sont 4e à 53 secondes, la Belgique 5e à 55 secondes.

La superbe performance de Paulien Couckuyt en 400 m haies, l’élimination pour Hanne Claes

Le 400m haies a soufflé le chaud et le froid pour nos Belges. Tout d’abord le chaud avec Paulien Couckuyt. Avec un temps de 54.90, la Belge améliore de 5 centièmes le précédent record national qu’elle codétenait avec Ann Mercken. Elle réalise par la même occasion le 9e temps des séries.

Par contre, Hanne Claes n’a pas passé les séries. Elle a terminé à la 8e place de la 1ère série, avec un temps de 56.38, le 28e chrono des engagées. Mais la Belge souffre d’une fracture de stress. Il faudra voir si Hanne pourra prendre part au relais 4x400m.

Le super temps pour Anne Zagré sur 100 m haies

Quel temps pour Anne Zagré. En plus de se qualifier pour la 1/2 finale du 100 m haies, la Bruxelloise a claqué un sacré chrono avec 12.71, son meilleur de la saison. La Porto-Ricaine Jasmine Camacho-Quinn, qui a remporté la 5e série en 12.41, a été la plus rapide des engagées.

Anne signe par la même occasion le 10e temps des séries. Pourra-t-elle faire mieux que ses deux demi-finales aux Jeux de Londres en 2012 et de Rio en 2016 ? On l’espère.

La superbe course d’Eliott Crestan

Présent pour la première fois aux Jeux Olympiques grâce à sa belle médaille d’argent à l’Euro espoirs, Eliott Crestan a justifié cette qualification sur 800 m.

Le Namurois s’est classé 2e de la 5e série en 1 : 46.19, à 1 seconde de son record personnel. Il signe le 27e chrono des engagés. C’est le Kényan Ferguson Cheruiyot Rotich qui a été le plus rapide des séries en 1 : 43.75.

La déception pour Broeders éliminé en qualifications du saut à la perche

Ben Broeders n’est pas parvenu à se qualifier pour la finale du concours de saut à la perche. Le Louvaniste n’a pas passé le cap des qualifications, échouant dans ses trois essais à 5m75. Avant cela, il avait franchi 5m50 au 2e essai et 5m65 à sa 3e tentative.

Il fallait franchir 5m80 ou finir dans le top 12 pour aller en finale, mais aucun athlète n’a fait mieux que 5m75 en qualifications. La finale aura lieu mardi. Détenteur du record de Belgique (5m80), Ben Broeders disputait ses premiers Jeux.

Le superbe coup de Thomas Pieters au 17e trou du tournoi de golf

Un jour n’est pas l’autre pour nos golfeurs. 3e à l’issue du premier tour, le Belge Thomas Pieters a été nettement moins bon ce vendredi lors du 2e tour.

Mais Thomas s’est repris au 3e tour. Notamment au trou 17 en claquant en eagle, soit un trou joué deux coups sous le par. Un joli coup qui fait penser à celui de jeudi où Thomas n’avait pas tremblé pour faire un autre eagle, cette fois sur le 11e trou.

La performance de Kaylee McKeown qui rejoint Missy Franklin

20 ans et déjà un 2e titre pour Kaylee McKeown. Déjà sacrée mardi sur le 100 m dos, l’Australiene l’est également sur le 200 m dos.

McKeown s’est imposée en 2 min 04 sec 68/100e, devant la Canadienne Kylie Masse (2 : 05.42) et une autre Australienne, Emily Seebohm (2 : 06.17).

Kaylee McKeown, originaire de Brisbane, devient la première Australienne titrée aux Jeux sur cette distance, et la septième femme à réaliser le doublé 100 m-200 m, rejoignant notamment l’Américaine Missy Franklin en 2012.

L’or et le record du monde de Caeleb Dressel sur 100 m papillon

L’Américain Caeleb Dressel a décroché sa troisième médaille d’or des JO de Tokyo en remportant le 100 m papillon, avec un nouveau record du monde, devant le Hongrois Kristof Milak et le Suisse Noé Ponti.

Double champion du monde, le Floridien de 24 ans s’est imposé en 49 sec 45, améliorant son propre record de 2019 (49.50), résistant au retour de Milak (49.68), alors que Ponti complétait le podium (50.74) à plus d’une seconde.

Deux autres titres en natation avec Ledecky et le relais mixte Britannique

Katie Ledecky a remporté son 2e titre olympique à Tokyo, le 7e de sa carrière. Cette fois c’est sur 800 m. L’Américaine a devancé sa rivale australienne Ariarne Titmus. Elle préserve du même coup son titre après avoir cédé sur 200 et 400 m.

Et puis, dans la dernière finale de la journée, les Britanniques ont été sacrés champions olympiques du relais 4x100 m quatre nages mixte, nouvelle épreuve au programme olympique des JO de Tokyo, battant au passage le record du monde détenu par les Chinois.

Les Américains finissent seulement cinquièmes malgré la présence en dernier relayeur de leur triple champion olympique Caeleb Dressel, qui manque donc son objectif de six titres sur la même édition.

La mauvaise nouvelle avec le forfait de Simon Biles pour les épreuves de dimanche

Simone Biles, qui avait déclaré forfait pour la finale du concours général, est de nouveau forfait pour les finales de ce dimanche, au saut et aux barres asymétriques.

L’état de la gymnaste sera évalué afin de voir si elle pourra prendre part aux finales du sol de lundi et de la poutre de mardi.

Le coup de gueule avec le premier cas de dopage lors de ces Jeux

La sprinteuse nigériane Blessing Okagbare, l’une des outsiders pour la finale du 100 m disputée samedi, a été suspendue pour dopage à la suite d’un contrôle positif à l’hormone de croissance, a indiqué l’Unité d’intégrité de l’athlétisme (AIU).

Vice-championne olympique du saut en longueur en 2008, Okagbare, 32 ans, a été contrôlée hors compétition le 19 juillet. Elle est la première athlète déclarée positive sur la période olympique des Jeux de Tokyo.

Blessing Okagbare était sur les listes de départ des demi-finales du 100 m samedi soir.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK