JO Tokyo 2020 – Gymnastique : Nina Derwael termine 6e du concours général, Lee succède à Biles

Nina Derwael a pris la 6e place du concours général de gymnastique des JO de Tokyo 2020 jeudi, elle qui avait conclu les qualifications en 7e position. Un beau résultat pour la gymnaste belge qui pouvait difficilement revendiquer mieux face à des adversaires plus complètes. L’autre belge engagée Jutta Verkest a terminé 23e et avant-dernière de cette finale olympique, magistralement conquise à 15 ans.

Le forfait de la tenante du titre olympique et superstar de la discipline Simone Biles a ouvert la voie à sa compatriote américaine Sunisa Lee (57.433), victorieuse de justesse devant la Brésilienne Rebeca Andrade (57.298) et la Russe Angelina Melnikova (57.199). La Russe Vladislava Urazova (56.966) et Mai Murakami (56.032) complètent le top 5.


►►► À lire aussi :  Nina Derwael sait sur quoi elle doit travailler avant la finale aux barres

►►► À lire aussi : Jeux olympiques : "la plus grande gymnaste de tous les temps" forfait. Quels sont les "démons" de Simone Biles ?


 

Derwael moins performante qu’en qualifications

En finale, Nina Derwael a réussi un moins bon score qu’en qualifications où elle avait obtenu une note totale de 56.598. Ce jeudi, c’est avec 55.965 points que la Belge a conclu les 4 rotations au programme. En ligne avec son niveau lors de la première rotation au saut de cheval (13.900), Derwael a bondi de la 8e à la 5e place après son passage aux barres asymétriques.

Très solide sur son agrès de prédilection, Derwael a pourtant obtenu un moins bon score (15.266) qu’en qualifications (15.366) et qu’en finale par équipes (15.400). Elle a par ailleurs fait moins bien que sa principale adversaire pour la finale des barres asymétriques Sunisa Lee (15.300).

Cinquième, Derwael l’est restée également après son exercice à la poutre où elle a obtenu une note de 13.366, toujours moins bien qu’en qualifications (13.766). Enfin, elle a terminé sa finale par un bon exercice au sol qui lui a valu une note de 13.433, encore moins bien qu’en qualifs (13.566). Une ultime note qui l’a fait glisser en 6e position derrière la Japonaise Mai Murakami.

Nina Derwael a désormais une ultime finale à disputer, la plus importante. Double championne du monde aux barres asymétriques, elle tentera de conquérir l’or olympique dimanche 1er août en finale de cette spécialité.

2 images
Nina Derwael © Belga
Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK