JO Tokyo 2020 : Charline Van Snick, éliminée en repêchage, quitte la salle en chaise roulante

Battue en quarts de finale et envoyée en repêchage, Charline Van Snick n’ira pas plus loin en moins de 52 kilos. La Belge a été battue sur ippon par la Britannique Chelsie Giles. Visiblement touchée à la nuque, Charline est rentrée aux vestiaires en chaise roulante. Les paramètres neuronaux de la Belge sont rassurants.

Tout avait bien commencé au tournoi olympique de judo pour Charline Van Snick. Elle s’est imposée lors de ses deux premiers combats.

Dans le premier, Charline a battu à la Canadienne Ecaterina Guica. La Belge a d’abord réalisé un waza-ari en début de combat avant de terminer sur un ippon à 1 : 01 de la fin du temps réglementaire.

Et puis, peu avant 7h, la Belge a remis le couvert avec une clé de bras face à l’Israélienne Gili Cohen, 13e mondiale.


►►► À lire aussi : Les Belges à Tokyo #34 – Charline Van Snick : on peut compter sur elle pour une deuxième médaille olympique


En quarts de finale, l’adversaire était plus coriace. La Liégeoise, 7e mondiale, s’est inclinée face à l’Italienne Odette Giuffrida, 4e mondiale, sur un waza-ari à 11 secondes de la fin réglementaire.

Pour continuer à croire dans une médaille, c’est par la case repêchage qu’il faut passer. Mais une nouvelle fois Van Snick va être battue par la Britannique Chelsie Giles, 10e mondiale. Sur la dernière prise, Charline s’est fait mal et a dû rentrer aux vestiaires en chaise roulante.

Van Snick, 30 ans, avait  décroché le bronze aux Jeux Olympiques 2012 de Londres, en catégorie -48 kilos.

4 images
Battue en quarts de finale et envoyée en repêchage, Charline Van Snick n’ira pas plus loin. La Belge a été battue sur ippon par la Britannique Chelsie Giles. © Belga
Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK