JO Tokyo 2020, cyclisme : Médaille d’argent pour van Aert, Richard Carapaz champion olympique

Richard Carapaz est champion Olympique de la course en ligne et succède à Greg Van Avermaet. Côté belge, Wout van Aert aura tout tenté, mais l’ensemble du peloton aura roulé contre le Belge. Van Aert prend la médaille d’argent devant Pogacar qui s’empare du bronze.

Ils sont 126 coureurs sur la ligne de départ à 4h du matin heure belge, deux coureurs étant non partis pour cause de Coronavirus.

Dès le début, un groupe de 8 coureurs s’échappe et prend peu à peu de l’avance. Trop pour la Belgique qui se met à rouler une première fois avec Greg Van Avermaet. Et alors que l’écart fond, la Belgique se relève.

Le souci, c’est qu’aucune autre équipe ne vient prendre le relais. Les échappés qui sont 7 maintenant (Aular, Dlamini, Grosu, Kukrle, Juraj Sagan, Tzortzakis et Daumont), creusent à nouveau l’écart qui va monter à plus de 20 minutes.

C’est donc une nouvelle fois la Belgique avec Van Avermaet qui va prendre en chasse, bien aidé par Tratnik. Un peloton qui roule vite. Un peu trop pour Geraint Thomas et Tao Geoghegan Hart qui vont chuter à 155 km de l’arrivée.

Les kilomètres défilent et arrivent le Fuji Saranku, la première grosse difficulté. Devant, ils ne sont plus que 5. Derrière le peloton roule et les premiers coureurs sont lâchés. Parmi eux, Greg Van Avermaet qui a tout donné. Tratnik et Benoot, rejoint par Ciccone roulent pour le peloton et ramènent l’écart au sommet à 5'05''.


►►► À lire aussi : Van Aert premier médaillé belge des JO Tokyo 2020 : "J'ai fait le maximum avec cette médaille d'argent"


►►► À lire aussi : JO Tokyo 2020 : Première nuit à Tokyo, les 9 infos qu'il ne fallait pas rater


À 58 km de l’arrivée, les échappés passent une première fois la ligne d’arrivée, mais l’écart fond. Moment choisi pour Thomas d’abandonner.

Si en tête, ils ne sont plus que 3, à 52km, Remco Evenepoel décide d’accélérer en compagnie de Nibali et Dunbar. Une accélération qui va alerter le peloton avec un regroupement général à 48,3km de l’arrivée.

On approche de la grosse difficulté avec l’ascension du Mikuni Pass. Les Belges se mettent à l’avant du peloton. Mais à 37,4km, Pogacar choisi d’attaquer. Mcnulty et Woods arrivent à suivre le Slovène. Evenepoel est lâché et van Aert est livré à lui-même. L’écart se maintient avec ce trio qui va être rejoint par Kwiatkowski, Carapaz et Bettiol. Derrière, van Aert emmène et revient sur le groupe de 6. Ils sont donc 13 hommes dans la descente finale vers l’arrivée.

La fin de la course est animée par deux hommes : Mcnulty accélère et Carapaz saute dans sa roue. L’écart augmente et personne ne veut ramener van Aert qui doit se débrouiller seul.

À 10km de l’arrivée, van Aert tente le tout pour le tout, mais devant Carapaz s’échappe et s’en va cueillir la médaille d’or. Derrière, van Aert règle le sprint et prends l’argent de justesse devant Pogacar.

Wout van Aert, 26 ans, offre à la Belgique sa première médaille à Tokyo. C'est aussi le 149e médaille belge de l'histoire aux Jeux d'été (la 54e en argent).

 

7 images
Wout van Aert aura tout tenté, mais le Belge repart avec la médaille d'argent. C'est Richard Carapaz qui est devenu champion olympique. © Belga avec RTBF
Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK