JO Tokyo 2020 – Athlétisme : Jonathan Borlée "Je ne me suis pas relevé trop tôt, je savais dès le départ que les États-Unis allaient être éliminés"

La Belgique est en finale du relais 4x400m mixte ! Au terme d’une course marquée par les disqualifications des États-Unis et de la République dominicaine, la Belgique se qualifie avec le cinquième temps des demi-finales.

À notre micro, Jonathan Borlée est revenu sur la prestation de notre relais, le record de Belgique à la clé. "C’est une superbe performance pour rentrer dans ces JO. Ce n’était que ma première course de la saison donc j’étais anxieux avant, je suis très content que cela se soit passé comme cela, l’équipe a fait un super job."

En deuxième position à quelques mètres de la ligne, notre dernier relayeur a ralenti, se laissant dépasser par la République dominicaine mais il savait très bien ce qu’il faisait. "Mes sensations étaient bonnes, je ne me suis pas relevé trop tôt, je savais dès le départ que les États-Unis allaient être éliminés. J’ai regardé l’écran et j’ai vu qu’on passait dans les trois facilement. La deuxième athlète américaine s’était placée en dehors de la zone, c’était donc une disqualification directe. J’avais aussi un peu mal au tendon donc je n’ai pas voulu forcer C’est une petite alerte, j’ai toujours ce petit problème. Tout va très bien à l’entraînement, les chronos sont là et j’essaie d’aider l’équipe le plus possible."

À la veille de la finale, des questions se posent concernant la composition du relais, mais cela ne l’inquiète pas. "On a une grosse densité cette année, c’est très bien pour l’équipe. On verra si Cynthia Bolingo courra samedi, ce n’est pas sûr du tout. C’est un atout considérable mais elle doit aussi penser à son individuel. En ce qui me concerne, je comprendrais qu’elle ne court pas et se préserve. Malgré tout, nous avons une très belle équipe et nous donnerons tout. "

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK