JO reportés : Greg Van Avermaet casque d'or un an de plus !

Greg Van Avermaet va conserver son casque et son vélo dorés un an de plus!
Greg Van Avermaet va conserver son casque et son vélo dorés un an de plus! - © BELGA

C’est l’une des conséquences (logiques) du report des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 à l’été 2021 : tous les champions olympiques de Rio (en 2016) vont conserver leur(s) titre(s) un an de plus ! Sont concernés côté belge l’heptathlonienne Nafissatou Thiam et le cycliste Greg Van Avermaet.

Dans le monde du vélo plus spécifiquement, un titre est toujours matérialisé par un maillot distinctif. Le maillot arc-en-ciel évidemment pour les champions du monde (sur route, sur piste, dans les labourés, contre-la-montre, VTT, etc.), les maillots aux couleurs d’un pays pour les champions nationaux (noir-jaune-rouge en Belgique, bleu-blanc-rouge en France, etc.) ou encore les maillots conçus pour les champions continentaux (par exemple le maillot blanc et bleu étoilé pour le champion d’Europe). Des maillots que les coureurs portent pendant toute une année au contraire des maillots distinctifs décrochés sur une course par étapes (le jaune, le vert, le bleu, les pois rouges…).

Chez les professionnels, Greg Van Avermaet n’a jamais été champion du monde, malgré quatre top-10. Il n’a jamais été non plus champion de Belgique, malgré deux médailles de bronze. Il a " juste " été champion de Belgique chez les espoirs en 2006. Mais comme il est passé pro dès l’année suivante, il n’aura porté le beau maillot national que durant quelques mois.

Le 6 août 2016, en devançant au sprint au pied du Fort de Copacabana le Danois Jakob Fuglsang et le Polonais Rafal Majka à l’issue des 241 kilomètres d’une course en ligne à rebondissements, le Waaslandien a décroché le plus beau succès de sa carrière, le plus beau titre qui soit pour un sportif, qu’importe la discipline : le titre de champion olympique !

Si le titre olympique s’inscrit en lettres… d’or sur votre palmarès, il ne vous offre aucun maillot distinctif. Et ça, ça chiffonne les cyclistes.

Oui mais voilà, si ce titre s’inscrit en lettres… d’or sur votre palmarès, il ne vous offre aucun maillot distinctif. Et ça, ça chiffonne les cyclistes. Alors, pour qu’on le reconnaisse malgré tout dans le peloton (même s’il n’a pas besoin de cela pour y faire sa place !), Greg Van Avermaet a décidé, avec son équipe BMC d’abord, CCC désormais, de customiser son vélo : teinte dorée et Christ Rédempteur de Rio de Janeiro gravé sur la cadre. Et puis, et c’est sans doute le signe le plus visible, Greg porte depuis quatre ans un casque couleur or qui permet aux spectateurs de le reconnaître facilement sur le bord de la route et aux téléspectateurs et commentateurs de le distinguer sur n’importe quelle vue d’hélicoptère. A défaut de grives, on mange des merles. A défaut de maillot, on adapte le vélo (et le casque… mais ça rime moins !).

Alors, même s’il s’est dit "déçu du report des JO de Tokyo mais conscient que la santé des athlètes prime", Van Avermaet aura la " chance " finalement, même sans maillot distinctif, d’utiliser 365 jours de plus son casque et son vélo… distinctifs. De quoi adoucir sa déception et rendre l’attente plus agréable. 

Et puis, qui sait… Greg Van Avermaet, malgré les 36 ans qu’il aura à ce moment-là, pourrait très bien bisser son titre olympique sur ce difficile circuit tokyoïte qui semble l’inspirer. 5 + 4 = 9. Van Avermaet champion olympique pendant neuf ans ? Dans ce cas-là, il ferait mieux qu’un certain Marcel Kint, champion du monde (et non olympique) de cyclisme en 1938 et qui a conservé son titre pendant huit ans, jusqu’en 1946. Non pas à cause d’un virus mais à cause de la deuxième guerre mondiale qui a empêché l’organisation des Mondiaux pendant la période 1939-1945.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK