JO : Quatre Congolais portés disparus

Ces quatre rassortissants de la République démocratique du Congo (RDC) ont quitté le village olympique avec leurs bagages sans préciser de destination, a ajouta la radio, parrainée par l'ONU.

L'entraîneur national de boxe, Blaise Bekwa, a disparu vendredi du village olympique, deux jours avant la clôture des JO, intervenue dimanche soir. La délégation congolaise a aussi perdu les traces de Guy Nkita, le directeur technique national d'athlétisme juste après l'échec d'Ilunga Mande au Marathon. Ce dernier a abandonné la course à deux kilomètres d'arrivée.

La troisième personne recherchée est l'entraîneur national de judo, Ibula Masengo. Il a quitté le village olympique le samedi 11 août à 03h00 locales, selon un autre membre de la délégation congolaise qui est resté dans le groupe.

Le dernier fugueur est le judoka Cédric Mandembo. "Il aurait filé à l'anglaise juste après la cérémonie de clôture des jeux olympiques", a ajouté Radio Okapi.

Cédric Mandembo avait perdu son combat par ippon face au russe Alexander Mikhaylin après 49 secondes.

D'autres participants africains aux JO - deux nageurs et un entraîneur de lutte ivoiriens, ainsi que sept athlètes camerounais - cinq boxeurs, un nageur et une footballeuse - ont également disparu du village olympique à Londres.


Belga

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK