JO de Tokyo : Entre garantie et possibilité de nouveau report, on s'y perd

L'option de reporter à nouveau les Jeux Olympiques de Tokyo, déjà repoussés à l'été 2021 en raison de la pandémie de Covid-19, pourrait être envisagée. Haruyuki Takahashi, membre du comité d'organisation de rendez-vous japonais, l'a annoncé au quotidien Nikkan Sports.
L'option de reporter à nouveau les Jeux Olympiques de Tokyo, déjà repoussés à l'été 2021 en raison de la pandémie de Covid-19, pourrait être envisagée. Haruyuki Takahashi, membre du comité d'organisation de rendez-vous japonais, l'a annoncé au quotidien Nikkan Sports. - © PHILIP FONG - AFP

L’option de reporter à nouveau les Jeux Olympiques de Tokyo, déjà repoussés à l’été 2021 en raison de la pandémie de Covid-19, pourrait être envisagée. Haruyuki Takahashi, membre du comité d’organisation de rendez-vous japonais, l’a annoncé au quotidien Nikkan Sports.

Pourtant, il y a quelques jours à peine, la gouverneure de Tokyo Yuriko Koike garantissait des "Jeux à l’été 2021 sûrs malgré la pandémie". "Nous organiserons des Jeux dans un environnement sûr et serein pour les athlètes et les spectateurs venus de l’étranger ainsi que pour les habitants de Tokyo. Et les méthodes pour parvenir à cet objectif, qu’il s’agisse de tests PCR ou de traçage des contacts, seront décidées à l’avenir", expliquait la gouverneure de la capitale japonaise.

Tokyo sous pression et sous la menace d’une annulation définitive

Comme en témoignent ces deux discours antagonistes, l’incertitude règne et plane toujours autant au-dessus de la tenue de ces Jeux Olympiques.

Thomas Bach, patron du Comité International Olympique, avait de son côté indiqué qu’un nouveau report des JO entraînerait une annulation définitive. Ce qui engendrerait une dette énorme pour l’organisation. "Pas seulement au Japon mais également pour l’économie mondiale", a avancé Haruyuki Takahashi, membre du comité d’organisation.

A l’heure actuelle, un nouveau report n’est pas à l’ordre du jour et ne devrait pas être évoqué avant le printemps prochain. Toutefois, déplacer les Jeux en 2022 semble très compliqué car l’événement devrait alors cohabiter avec les Jeux Olympiques d’hiver de Pékin et la Coupe du monde de football au Qatar.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK