JO 2032 : Brisbane désignée "candidat préférentiel" par le CIO

Le Comité international olympique (CIO) a attribué mercredi à l’issue de son comité exécutif le statut de candidature préférentielle à la ville australienne de Brisbane pour l’organisation des Jeux olympiques 2032.

"La commission (dite de futur hôte) du CIO a recommandé au comité exécutif d’entamer un dialogue ciblé avec Brisbane et le comité olympique australien pour l’organisation des JO-2032. Le comité exécutif a accepté à l’unanimité cette recommandation", a indiqué lors d’une conférence de presse le président du CIO Thomas Bach.

"Des discussions plus détaillées vont maintenant débuter avec Brisbane", a poursuivi M. Bach qui n’a pas donné de calendrier pour la prochaine étape de ce processus.

L’héritage des Jeux du Commonwealth

La candidature australienne est articulée autour des villes de Brisbane et de Gold Coast, sur la côte Est du pays, qui ont l’énorme avantage de disposer d’infrastructures sportives déjà existantes, un point fort aux yeux du CIO.

Gold Coast a ainsi organisé en 2018 les Jeux du Commonwealth, tandis que Brisbane, déjà candidate à l’organisation des JO-1992, revendique 21 sites sportifs mobilisables.

La 3e fois pour l’Australie ?

L’Australie a déjà organisé les Jeux olympiques à deux reprises, en 1956 à Melbourne et en 2000 à Sydney.

Outre la candidature australienne, le CIO a enregistré "l’intérêt d’un certain nombre de parties", a assuré Thomas Bach, sans les chiffrer ni les identifier.

"Ce n’est pas une décision contre les autres candidatures, c’est une décision en faveur d’une candidature", a insisté le patron du CIO.

L’Allemagne avec la région de Rhénanie du Nord-Westphalie a fait part de son intérêt pour l’organisation des JO-2032, tout comme le Qatar, l’Inde et l’Indonésie.

L’attribution des JO-2032 est la première qui se déroulera selon un mode d’élection adopté en juin 2019 pour contrer la désaffection des villes à accueillir l’événement olympique et réduire les frais de candidature. L’ancienne procédure "produisait trop de perdants", selon Thomas Bach.

"La lumière au bout du tunnel"

Des responsables politiques australiens ont salué jeudi la décision du Comité international olympique (CIO) de faire de Brisbane son interlocuteur privilégié pour les Jeux olympiques 2032, en faisant de cette perspective olympique "une lumière au bout du tunnel" dans le contexte de la pandémie de coronavirus.

"Cela représenterait un énorme apport pour notre économie et nos emplois dans le cadre de la reprise économique alors que nous sortons de la crise du Covid", a déclaré Annastacia Palaszczuk, la Première ministre de l’Etat du Queensland, sur l’antenne de la radio ABC.

"Ce qui est plus important, c’est que cela donne de l’espoir, cela nous donne un motif de réjouissance. 2032, cela peut sembler loin, mais c’est comme une lumière au bout du tunnel", a-t-elle insisté

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK