"J'ai pu faire abstraction de l'ambiance"

Adrien Deghelt s'approche à deux centièmes de son record personnel. "Pour moi, c'est vraiment bien. C'est mon 2e meilleur temps de la saison"

Le Namurois parvient à faire abstraction du contexte et à oublier l'ambiance du stade olympique. "Je suis content parce que j'ai réussi à bien me concentrer. Quand on rentre dans le stade, c'est vraiment impressionnant. Quand les gens commencent à crier, cela donne presque des frissons. Il faut essayer de faire abstraction de tout ça. J'avais un peu peur de ça, surtout que j'avais le champion d'Europe et le vice-champion d'Europe à côté de moi. Et j'ai réussi à le faire. Ma course n'était pas mal du tout. J'aurais pu être un peu plus agressif. Mais quand je suis trop agressif, j'ai tendance à accrocher les haies. Il faut que je trouve un compromis entre les deux."

Deghelt est donc en demi-finales, son premier objectif est atteint. "Maintenant, mon but, c'est de battre mon record personnel. Ce serait chouette. Je suis en demi-finale, je peux me focaliser uniquement sur ma course. Prendre du plaisir et profiter du moment."

 

Belga

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK