Berdych et Pliskova renoncent aux JO à cause du virus Zika

Tomas Berdych
Tomas Berdych - © JUSTIN TALLIS - AFP

Les Tchèques Tomas Berdych, 8e joueur mondial, et Karolina Pliskova (N.16) ont annoncé samedi leur forfait pour les jeux Olympiques de Rio (5-21 août) en raison du virus Zika, comme l'avaient fait la veille le Canadien Milos Raonic et la Roumaine Simona Halep.

"Je suis vraiment désolé d'annoncer que je ne vais pas participer aux jeux Olympiques d'été à Rio de Janeiro. C'est à cause du virus Zika qui se répand dans le pays", a expliqué le joueur de tennis âgé de 30 ans sur son compte Twitter.

"Comme je viens de fonder une famille, limiter les risques pour mes proches est une priorité absolue", s'est justifié Berdych, également absent en quart de finale de la Coupe Davis, où la République tchèque est menée 2-1 par la France à l'issue du double samedi.

Pliskova a justifié son absence par les mêmes raisons que son compatriote : "Je partage les craintes sur les effets possibles du virus Zika", a-t-elle déclaré à l'agence tchèque CTK.

Au Brésil, Berdych devait participer au double avec Radek Stepanek, et Pliskova avec Lucie Safarova.

L'annonce de leurs retraits pour Rio intervient après celui de plusieurs autres joueurs du circuit comme John Isner, Dominic Thiem, et plus récemment Raonic et Halep.

Plus tôt samedi, le président de la Fédération internationale de tennis David Haggerty avait tenté de rassurer les athlètes, soulignant que "toutes les précautions ont été prises pour limiter les risques" et "qu'il n'y a aucune raison, à l'heure actuelle, d'annuler ou de déplacer les Jeux de Rio".

Les annonces de forfait pour les JO par crainte du virus Zika concernaient jusqu'à présent en grande majorité les meilleurs joueurs de golf de la planète.

L'Américain Jordan Spieth (N.3), vainqueur en 2015 de l'US Open et du Masters, a ainsi récemment rejoint l'Australien Jason Day (N.1 mondial), l'Américain Dustin Johnson (N.2) et le Nord-Irlandais Rory McIlroy (N.4) qui ont fait une croix sur Rio, où leur sport fera son retour au programme olympique après 112 années d'absence.

Le virus Zika, qui touche 1,5 million de personnes dans le pays hôte des JO, peut être responsable de fièvre, de douleurs articulaires et, dans certains cas beaucoup plus rares, de problèmes neurologiques.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK