Beach handball : polémique autour des bikinis obligatoires

Alors que les Norvégiennes ont refusé de jouer en bikini lors du championnat européen de beach handball, l’équipe féminine s’est vue infliger une amende de 1500 euros. Une décision qui provoque un tollé en Norvège et partout ailleurs.

La polémique avait déjà provoqué un tollé en beach-volley, voilà qu’elle revient à présent en beach handball. En cause, l’équipe nationale de Norvège qui souhaite abandonner le maillot et porter un short. Ce dimanche, lors du championnat d’Europe à Varna en Bulgarie, les joueuses ont refusé de porter la tenue deux pièces imposées par la Fédération internationale de handball.

Lors du match perdu face à l’Espagne, elles sont apparues vêtues d’un short. Si la Norvège avait prévenu en amont la Fédération, elle s’est vue répondre que les entorses au règlement étaient passibles d’une amende. Une amende qui a bel et bien été donnée le lendemain de la rencontre. L’équipe norvégienne s’est vue infliger 1500 euros d’amende, soit 150 euros par joueuse.

Des réactions de toute part

Si la Fédération européenne a bien tenté de dire qu’elle s’est engagée "à faire avancer ce sujet dans l’intérêt de ses fédérations membres, mais qu’un changement des règles ne peut se produire qu’au niveau de l’IHF", l’affaire fait grand bruit.

Cette amende a déclenché des réactions et un tollé. C’est "une vision aussi macho de la femme appartient à une autre époque", a écrit un quotidien norvégien. "En 2021, ça ne devrait même pas être un sujet", a renchéri le président de la Fédération norvégienne de volleyball, Eirik Sordahl.

C’est complètement ridicule. De nombreux changements d’attitudes sont nécessaires dans l’univers international macho et conservateur du sport.

Et puis, c’est au tour du ministre norvégien de la Culture, Abid Raja, en charge des questions sportives, de s’insurger contre l’amende. "C’est complètement ridicule. De nombreux changements d’attitudes sont nécessaires dans l’univers international macho et conservateur du sport."

Une tenue jugée dégradante et peu pratique

Le bikini est jugé dégradant et peu pratique par les athlètes, mais le règlement de la Fédération internationale de handball stipule que "les joueuses doivent porter des bas de bikini […] ajustés et échancrés".

En beach-volley, cette tenue n’est d’ailleurs plus obligatoire. Depuis 2012, la réglementation autorise le port du legging ou du short ainsi que du t-shirt à manches courtes ou longues. Il est donc fort probable que la fédération va devoir revoir son règlement.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK