En argent sur la mass start, Bart Swings met fin à vingt ans de disette pour la Belgique

Bart Wings
4 images
Bart Wings - © RTBF - Belga

Bart Swings a décroché la deuxième place, synonyme de médaille d'argent, lors de la finale de la mass start de patinage de vitesse des Jeux Olympiques de Pyeongchang, ce samedi soir sur l'Ovale de Gangneung. Le Sud-Coréen Seung-Hoon Lee s'est emparé de la médaille d'or, alors que la médaille de bronze est revenue au Néerlandais Koen Verweij.

Dernier Belge en action lors de cette 23ème édition des JO d'hiver, le Louvaniste a décroché la première médaille pour la Belgique sur les Jeux Olympiques d'hiver en vingt ans, la première en argent depuis 1948, la sixième au total !

Le Louvaniste de 27 ans, qui avait effectué un minimum d'efforts moins d'une heure auparavant en demi-finale, a disputé une finale très intelligente. S'il a rapidement occupé le devant la course, sans toutefois mener, il a laissé les audacieux se disputer les points inutiles (en finale) lors des sprints intermédiaires.

Lorsque le peloton a repris les deux derniers attaquants, le Danois Thorup et le Suisse Wenger, sous l'impulsion du Sud-Coréen Jeawon Chung, Bart Swings a accéléré pour occuper la deuxième place à 600 mètres de la ligne.

A la sortie de l'ultime virage, le Belge était à la lutte avec Lee tandis que Verweij devait se contenter de la troisième place. Tous les autres étaient battus. Sur la ligne, Bart Swings était devancé mais entrait grâce à sa médaille d'argent dans l'histoire de l'olympisme belge.

Une première depuis Bart Veldkamp en 1998

En réussissant à décrocher une médaille d'argent sur l'Ovale de Gangneung, Bart Swings a patiné sur les traces de son ancien coach, Bart Veldkamp. En 1998, le Néerlandais naturalisé avait pris le bronze sur 5.000 mètres à Nagano au Japon. Depuis lors, la délégation belge était toujours revenue les mains vides des Jeux Olympiques d'hiver.

Cette nouvelle épreuve olympique de patinage de vitesse se dispute sur la distance de seize tours (6.400 mètres) avec un premier tour neutralisé. Le sprint à l'arrivée permettait aux trois premiers de marquer respectivement 60, 40 et 20 points.

Trois sprints intermédiaires, aux 4ème, 8ème et 12ème tours, attribuaient 5, 3 et 1 points aux trois premiers. Les huit patineurs nantis du plus haut total de points se hissaient en finale. En cas d'égalité de points, les patineurs étaient départagés par leur temps à l'arrivée.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK