Bart Swings attend avec confiance sa première course

Bart Swings attend avec confiance sa première course
Bart Swings attend avec confiance sa première course - © DIRK WAEM - BELGA

Dimanche, Bart Swings entre en action aux Jeux Olympiques d'hiver de Pyeongchang. Le patineur de vitesse va disputer l'épreuve du 5.000 mètres. "Je me sens très bien. Pendant les entraînements, j'ai montré ce que je voulais. Je suis très satisfait de ma forme", a-t-il estimé vendredi, deux jours avant la course.

Swings vit en Corée du Sud depuis une semaine. Il a eu le temps de prendre connaissance des conditions sur l'anneau de Gangneung, où se dérouleront les compétitions de patinage de vitesse sur piste longue. "C'est de la glace très rapide. C'est positif pour moi parce que je suis quelqu'un qui aime bien glisser. C'est particulièrement important pour mes lignes droites."

Swings a pu se faire une idée de la concurrence ces derniers jours. "Un certain nombre de garçons patinent très fort", a confié le Louvaniste. "Je m'entraîne beaucoup avec Sverre (Pedersen, le Norvégien, ndlr) et il est en très bonne forme. Il sera certainement dans le coup. Et bien sûr, il y a Sven Kramer."

Il y a quatre ans, Swings a obtenu sa meilleure performance aux Jeux de Sotchi dans le 5.000 m avec une 4e place. A Pyeongchang, il se donne la meilleure chance de performer dans l'épreuve du 'massstart' (course en groupe sur seize tours). "J'y vise le podium", dit Swings. "Le massstart est très imprévisible et il reste à voir ce qui va se passer. Dans le 1.500 et 5.000 m, je ne peux participer à la course au podium que si je réalise ma meilleure course et que si je connais un super jour. Mais tout le monde doit être dans ce cas pour prendre une médaille. Seul Sven Kramer peut gagner le 5.000m en ayant une journée moins bonne".

Bart Swings, 26 ans, atteint sa meilleure forme. "Le pic de forme arrive. Je me sens de mieux en mieux ici chaque jour. Le décalage horaire a été digéré, à l'entraînement tout se passe comme prévu. La bonne sensation dans les jambes est présente. J'espère que je serai là dimanche."

Le patineur de vitesse fera l'impasse sur la cérémonie d'ouverture vendredi soir (midi en Belgique). "C'est un déplacement sérieux et je sais par moi-même que je vais devenir nerveux si les choses tournent mal. Je la suivrai au chaud à l'intérieur. J'ai également manqué l'ouverture à Sotchi parce que j'avais ma compétition le lendemain. Mais j'ai pu porter le drapeau lors de la cérémonie de clôture. C'était un moment très spécial, aussi parce que j'étais très satisfait de mes Jeux. J'espère pouvoir conclure ici de la même manière."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK