Artuur Peters veut "accumuler de l'expérience" pour ses débuts olympiques

Artuur Peters
Artuur Peters - © KRISTOF VAN ACCOM - BELGA

Le kayakiste Artuur Peters s'apprête à participer aux Jeux Olympiques pour la première fois, à Rio de Janeiro (5-21 août). Il a fait le point sur ses ambitions lundi au "watersportcentrum Hazewinkel" de Willebroek.

Peters (19 ans) est considéré par les ténors de la spécialité comme un des candidats au Top 5 aux Jeux Olympiques dans l'épreuve du K1 1000m. "Mon dernier résultat lors de la finale de Coupe du Monde à Duisbourg où je suis arrivé deuxième et où j'ai battu le vice-champion du monde Josef Dostal a placé les projecteurs sur moi. C'est pour ça que mes adversaires attendent beaucoup de ma part. Mais je ne prête pas attention à tout cela pour l'instant", a sereinement expliqué Peters lundi.

"Bien sûr, je ne pars pas à Rio sans ambition mais je ne veux pas me fixer un objectif chiffré. Je vais essayer de contenir mon stress et de pagayer à mon niveau. Ce sont mes premiers Jeux et à 19 ans il faut que j'accumule un maximum d'expérience."

Le week-end prochain, Peters participera aux Championnats du Monde U23 à Minsk, en Biélorussie. Un dernier pas en vue des JO. "Bien sûr, le niveau du tournoi est nettement inférieur à celui des Jeux. Ces courses me serviront de préparation pour les JO et en même temps pour améliorer mes temps de parcours. C'est possible de décrocher une médaille et je ne vais certainement pas laisser passer cette occasion. Mais briller lors de ces Championnats du Monde n'est absolument pas un devoir."

Bob Maesen, le coach de Peters, a participé trois fois aux JO et croit en les chances de son poulain. "Dans la façon de s'entrainer, la persévérance et la capacité d'apprentissage, je peux reconnaitre un peu de moi-même" raconte Maesen.

"Au niveau du talent et des capacités physiques, il a beaucoup plus de capacités que moi. Avec son mètre 94 pour 96 kg il a un corps qui peut concurrencer les athlètes du top mondial. Mais il faut surtout construire sa carrière calmement sans franchir les paliers trop vite. Nous espérons qu'Artuur va faire les meilleures courses de sa jeune carrière et ce malgré le stress. S'il y parvient, la finale olympique n'est pas impensable."

L'équipe nationale de kayak enverra trois membres à Rio pendant la semaine de compétition puisque le coach national Carlos Prendes rejoindra le duo Peeters-Maesen à quelques jours du début de l'aventure olympique.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK