1920-2020, le centenaire des Jeux d'Anvers : Oscar Swahn, le médaillé le plus âgé de l'histoire

Oscar Swahn
6 images
Oscar Swahn - © DR

En 1920, le Suédois Oscar Swahn a participé à ses troisièmes Jeux Olympiques. Il était né le 20 octobre 1847. Inutile de calculer, beaucoup d’autres l’ont fait depuis un siècle : il avait 72 ans, lors du rendez-vous anversois. Ce Suédois à la longue barbe blanche, tireur hors pair, détient toujours trois records de longévité. Ils ne seront probablement jamais battus...

Une carrière olympique très tardive

Oscar Swahn a vu le jour près d’un demi-siècle avant les premiers Jeux Olympiques modernes !

A l’âge de quatre ans, il se fait remarquer par le Roi de Suède en personne. Il participe à un exercice de tir pour les enfants, dans un parc. Et Frédéric VIII, qui est présent, ne peut que constater à quel point le gamin est doué. Et il est précoce. Ce sera bien la seule fois…

Les années passent. La vie d’Oscar Swahn est classique, presque banale. Il est employé à la poste, et il consacre son temps libre à sa passion, la chasse. Il passe de longues journées en forêt, à traquer le gibier. Il est membre d’une association de chasseurs. Et il vise toujours aussi bien, malheureusement pour la faune locale.

A 44 ans, il s'affilie à un club de tir sportif. On ne sait pas grand-chose, sur ses compétitions et son palmarès. Mais manifestement, il progresse encore. Ses qualités et ses résultats lui valent d’être sélectionné pour les Jeux de Londres, en 1908. Il va effectuer ses grands débuts olympiques, à l’âge vénérable de 60 ans.

Aucun animal n’a été maltraité

Le nom des disciplines de l’époque laisse parfois songeur. Oscar Swahn pratique le tir au cerf courant. Il s’agissait de viser, avec une carabine de chasse, un cerf en métal, se déplaçant à cent mètres de distance. La cible n’était visible que pendant quatre secondes.

L’athlète suédois était déjà doué quand il s’agissait de chasser un vrai cerf, aperçu furtivement dans une forêt. Donc un faux cerf, moins bondissant, cela ne lui a pas posé de problèmes. Il a gagné une médaille d’or dans la catégorie "coup simple", et une médaille de bronze dans la catégorie "coup double".

Ajouter une troisième médaille, dans la compétition par équipes, est une formalité, étant donné que seules deux équipes participent à la compétition. Ce sera une autre médaille d’or ; la Suède l’emporte face à la Grande-Bretagne.

Un premier record de longévité

Quatre ans plus tard, Oscar Swahn participe à ses deuxièmes Jeux Olympiques, chez lui, à Stockholm. Et il gagne encore deux médailles. Il termine troisième du tir au cerf courant coup double. Et surtout, il gagne à nouveau l’épreuve du tir au cerf courant coup simple par équipes.

Il a alors 64 ans et 258 jours. Il devient le champion olympique le plus âgé de l’histoire. Il détient toujours ce record aujourd’hui. Et deux autres...

Deux autres records, établis aux Jeux d’Anvers

Les Jeux Olympiques de 1916 sont annulés, à cause de la Première Guerre mondiale. Et en 1920, le tireur scandinave participe aux Jeux Olympiques à l’âge de 72 ans et 281 jours. Il devient d'Olympien le plus âgé de l'histoire.  Là aussi, le record tient toujours.

Ce record aurait pu être battu, récemment, par un cavalier de dressage japonais, Hiroshi Hoketsu. Il espérait prendre part aux Jeux Olympiques de Rio, à 75 ans. Mais son cheval est tombé malade, et le duo a été obligé de déclarer forfait.


>> Retrouvez ici tous les articles déjà publiés sur les Jeux olympiques de 1920


En 1920, le poids des ans n’a aucune conséquence sur la forme du papy suédois. Il n’a perdu ni son acuité visuelle, ni ses réflexes. Il est là pour gagner une sixième médaille olympique. Et il ajoute l’argent à sa collection, au tir au cerf courant coup double par équipes. Et voilà un troisième record, pas près d’être battu lui non plus. Oscar Swahn reste le plus vieux médaillé de l’histoire des Jeux Olympiques.

A noter que l'on parle bien des épreuves sportives.  De 1912 à 1948, les Jeux ont accueilli des concours artistiques. Et en 1948, le Britannique John Copley a gagné une médaille d'argent en peinture.  Il avait alors 73 ans.  Mais avouez que l'on ne peut pas vraiment le qualifier d'athlète...

Le tir, une histoire de famille

On ne l’a pas encore dit, mais en 1908, en 1912, et en 1920, un autre Swahn a participé aux compétitions olympiques de tir. Alfred Swahn, le fils d’Oscar. Les trois médailles remportées par la Suéde, lors des compétitions par équipes, il les a gagnées aussi, aux côtés de celui qui lui a donné le goût du tir et de la chasse.

En 1912, c’est lui qui devient champion olympique, quand son père échoue à la cinquième place, en individuel. Dans la famille Swahn, c’est lui, Alfred, qui a remporté le plus de médailles. Il en a gagné trois en or, trois en argent, et trois en bronze. Ce qui fait quinze médailles pour la famille...

Alfred Swahn a participé aux Jeux Olympiques de Paris, en 1924, à "seulement" 45 ans. Cette fois-ci, son père était absent. Il n’avait pas abandonné la compétition, mais sa santé déclinait, et il avait dû renoncer à se rendre en France.

Oscar Swahn est décédé en 1927, à l’âge de 79 ans. Son fils ne lui a survécu que quatre ans.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK