1920-2020, le centenaire des Jeux d'Anvers – Edward Eagan, boxeur, bobeur, et auteur d'un exploit unique dans l'histoire

Edward Eagan, seul champion olympique aux Jeux d'été et d'hiver
5 images
Edward Eagan, seul champion olympique aux Jeux d'été et d'hiver - © DR

Des dizaines et des dizaines de milliers d’athlètes ont participé aux Jeux Olympiques, depuis leur rénovation, en 1896.

Parmi eux, certains ont concouru dans plusieurs sports. Plus rares, sont ceux qui se sont alignés dans des sports différents aux Jeux d’hiver et aux Jeux d’été. On précise "dans des sports différents", parce qu’avant la création des Jeux Olympiques d’hiver, en 1924, des épreuves de patinage artistique et de hockey sur glace étaient organisées aux Jeux d’été (même si le mot "été" n’était pas accolé à ces rendez-vous). Certains sportifs sont donc allés aux Jeux d’hiver après avoir déjà vécu une expérience olympique.

Des sportifs "estivaux" et "hivernaux"

Les athlètes ayant participé aux Jeux d’été et d’hiver dans des sports différents ne sont donc que 136. Dont, par exemple, et récemment, le très populaire représentant des Tonga, Pita Taufatofua. Il n’a pas réussi la moindre performance, ni en taekwondo, ni en ski de fond. Mais ses défilés en costume traditionnel, en 2016 et en 2018, ont fait sensation dans le monde entier.

Pour la petite histoire, onze athlètes belges ont réalisé ce doublé Jeux d’été/Jeux d’hiver. La plus récente est Hanna Mariën. Elle a été championne olympique du relais 4 fois 100 mètres, aux Jeux Olympiques de Pékin, en 2008. Six ans plus tard, elle a terminé sixième en bobsleigh, aux Jeux Olympiques de Sotchi.

Parmi les 136 athlètes ayant participé aux Jeux d’été et aux Jeux d’hiver dans des sports différents, il n’y en a que cinq qui ont gagné des médailles lors des deux rendez-vous. Il s’agit de l’Américain Eddie Eagan, nous y reviendrons, du Norvégien Jacob Tullin Thams (en voile et en saut à ski, dans les années 20 et 30), de l’Allemande Christa Luding-Rothenburger (en cyclisme et en patinage de vitesse, dans les années 80 et 90), de la Canadienne Clara Hugues (également en cyclisme et en patinage de vitesse, dans les années 90, 2000 et 2010), et de l’Américaine Lauryn Williams (en athlétisme et en bobsleigh, dans les années 2000 et 2010).


>> Retrouvez ici tous les articles déjà publiés sur les Jeux olympiques de 1920


Parmi ces cinq champions polyvalents, un seul, dans l’histoire des Jeux Olympiques, a réussi à gagner, non pas des médailles, mais des médailles d’or, dans des sports différents, aux Jeux d’été et aux Jeux d’hiver. C’est Eddie Eagan. Et c’est aux Jeux Olympiques d’Anvers, en 1920, qu’il a joué, sans le savoir, le premier acte de son aventure unique.

La tête et les jambes

Edward Patrick Francis Eagan, dit Eddie Eagan, naît le 26 avril 1897, dans une famille pauvre de Denver, dans le Colorado. Son père meurt quand il a un an, et sa mère doit s’occuper seule de cinq jeunes garçons.

Il s’évade d’un quotidien compliqué, en lisant des romans populaires, racontant les aventures de Frank Merriwell. Ce héros brille dans tous les sports, résout des énigmes, et réussit ses études. C’est décidé, Eddie Eagan fera du sport, lui aussi, et il ira à l’université. Il commence à boxer, et s’impose très vite comme un compétiteur hors pair. Puis il entre à l’Université de Denver.

Pendant la Première Guerre mondiale, il doit interrompre ses études de droit, pour servir dans l’armée américaine, en tant que lieutenant d’artillerie. Mais dès la fin du conflit, il se replonge dans ses livres, et entre dans la prestigieuse Université de Yale. Il boxe toujours, et il remporte même le titre de champion des Etats-Unis des poids lourds, chez les amateurs.

Sa carrière de sportif aurait pu s’arrêter là. Il aime la boxe, mais il n’envisage absolument pas de sacrifier ses études pour ce loisir, même si ses brillants résultats sur les rings lui ouvrent les portes des Jeux d’Anvers. Heureusement, les épreuves olympiques se déroulent pendant l’été, donc pendant les vacances universitaires. Et Eddie Eagan n’a pas à choisir entre ses deux passions. Il peut se rendre en Belgique.

Champion olympique de boxe à Anvers

Aux Jeux d’Anvers, il gagne ses trois combats, et devient champion olympique de boxe, dans la catégorie des mi-lourds. Des managers lui proposent de passer professionnel, mais il repousse toutes les offres. Et il reprend ses études. Il obtient son diplôme à Yale, avant de s’inscrire à Harvard. Puis, il traverse à nouveau l’Atlantique, ayant obtenu une bourse pour étudier à Oxford, en Angleterre. Il boxe toujours. Il devient même le premier Américain vainqueur du championnat amateur britannique. Plus tard, il entreprendra un tour du monde, pendant deux ans. Il affrontera le meilleur boxeur amateur de chaque pays qu’il visitera. Et il gagnera tous ses combats.

Il participe encore aux Jeux Olympiques de Paris, en 1924. Il est éliminé dès le premier tour, dans la catégorie des poids lourds. Mais il résiste tellement bien que son adversaire, sérieusement blessé aux mains, est obligé de renoncer à la suite du tournoi. Edward Eagan, lui, met un terme à sa carrière sportive.

Plus de compétitions, vraiment ?

En 1928, il termine ses études, et il devient un brillant avocat, et un procureur réputé, à New York. L'année précédente, il a épousé Margaret Colgate, la richissime héritière de la marque de dentifrices et produits d’hygiène.

Et c’est à sa femme que quelques années plus tard, il confie, un soir, en rentrant à la maison : "Tu sais quoi, je fais partie de l’équipe américaine de bobsleigh". Il n’a jamais fait de bobsleigh, mais peu importe. Il a simplement accepté la proposition de l’un de ses amis, patron du bob américain, qui cherchait un homme fort pour compléter son équipe.

Il se retrouve donc aux Jeux Olympiques d’hiver de Lake Placid, trois semaines plus tard, en février 1932. Le novice est secoué, sur une piste rendue dangereuse par les conditions météorologiques. Mais il tient bien son rôle de pousseur. "Ces descentes resteront toujours dans ma mémoire. Elles ne prenaient que deux minutes, mais cela me semblait durer des siècles. Je me suis accroché."

Les Etats-Unis gagnent la médaille d’or, en bob à quatre. L’ancien médaillé d’or d’Anvers est à nouveau champion olympique. Le seul champion olympique d’hiver et d’été dans deux sports différents. Sa carrière de bobeur se termine déjà, sur cette victoire historique.

Edward Eagan sert à nouveau dans l’armée américaine, pendant la Deuxième Guerre mondiale, avec le grade de colonel. Il meurt d’une attaque cardiaque, le 14 juin 1967, à l’âge de 69 ans.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK