Un team building vrombissant au menu des Red Flames

Une activité de team building au menu pour les Red Flames
Une activité de team building au menu pour les Red Flames - © Belga

Après un dernier entraînement en groupe et avant le retour dans leurs clubs respecifs, les Red Flames ont eu droit à une séance de team building, sous la forme de tests d'aptitude à la conduite, vendredi matin à Rotselaar, dans les installations de leur nouveau sponsor automobile (BMW). "Cette activité de team building est une chouette manière de ponctuer cette période spéciale, avant que les joueuses ne retournent dans leurs clubs", déclare Ives Serneels, le sélectionneur de l'équipe nationale féminine de football.

"Hier (jeudi), nous avons enfin pu jouer un petit match à l'entraînement, cela a fait du bien aux joueuses. On voyait que ça faisait longtemps qu'elles n'avaient plus joué de match, mais c'est normal. Quatre mois sans match, cela laisse des traces". Les prochains rendez-vous des Red Flames sont fixés en septembre, avec deux matchs importants contre la Roumanie, le 18 à Louvain, et en Suisse quatre jours plus tard. Les Red Flames passeront un test de détection du coronavirus deux jours avant le match. "Il faudra se montrer flexible et peut-être adapter la sélection aussi près d'un match en cas de test positif", dit Ives Serneels.

Les Red Flames, qui avaient repris le chemin de l'entraînement début juin après la pandémie de coronavirus, partagent avec la Suisse la tête de leur groupe qualificatif pour l'Euro 2022. L'Euro féminin, initialement prévu à l'été 2021 en Angleterre, a été repoussé en 2022. En effet, il était entré en concurrence avec le tournoi masculin, reporté lui de 2020 en 2021 à cause de la situation sanitaire.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK