Qualifications Mondial 2023 : les Red Flames impuissantes s’inclinent face à la Norvège (4-0)

Les Red Flames n’ont rien pu faire face à l’armada norvégienne pour leur quatrième match de qualification en vue de la Coupe du Monde 2023 à Oslo ce mardi soir. Les Belges se sont inclinées 4-0 (Bergsvand 6’, Graham Hansen 30’, Terland 68’, Tysiak csc 91'). Les Norvégiennes ont joué parfaitement leur rôle de rouleau compresseur en première période, dominant tous les domaines du jeu et ouvrant le score très rapidement. En face, les Flames ne se procuraient que trop peu d’occasions et manquaient de réalisme. Si le score n’était que de 2-0 à la pause, c’était en grande partie grâce à une Nicky Evrard impériale dans les cages belges. La rencontre s’équilibrait quelque peu en deuxième période, avec malgré tout deux nouveaux buts norvégiens : le premier entaché d’un hors-jeu, le second malencontreusement inscrit par Tysiak contre son camp dans les arrêts de jeu. Les Red Flames (19e au classement FIFA) ont subi la loi de la douzième nation mondiale, mais ont montré de bien meilleures choses en deuxième période. Certaines sur lesquelles s’appuyer dans le futur.

Après la large victoire des Belges face au Kosovo, les deux pays partageaient la première place du groupe F, la Norvège reprend les devants en solitaire. La Belgique descend en troisième position, la Pologne prend la deuxième place. Seul le premier du groupe sera qualifié directement pour la phase finale du tournoi mondial.

Une première mi-temps asphyxiante

Les Norvégiennes, frustrées par leur match nul surprise face à la Pologne, semblent bien décidées à se racheter ce mardi soir. Elles étouffent rapidement les Belges dans un football ultra-offensif. À la quatrième minute, on assiste à la première petite occasion norvégienne. Une minute plus tard, un nouveau tir de Maanum, la joueuse d’Arsenal, mais Nicky Evrard sort un arrêt solide.

Sur le corner qui suit cette action, la défense belge laisse Guro Bergsvand un peu trop seule. La Norvégienne saute plus haut que toutes les autres et trompe la gardienne belge. C’est 1-0 et ça commence très mal pour la Belgique.

Les coups de coin s’enchaînent en faveur des Norvégiennes, et les Belges sont asphyxiées, il faut réussir à se dégager pour retrouver un peu de sérénité.

Nicky Evrard sort le grand jeu face à une tête puissante de Lisa-Marie Ultand à la 14e minute.

La première occasion belge du match arrive à la 18e minute, Sarah Wijnants tente une frappe de la tête mais l’envoie au-dessus des cages adverses. La joueuse s’en veut après cette action offensive, il faut dire qu’elle aurait pu mieux faire.

Les Norvégiennes mettent énormément de rythme dans cette rencontre, les Flames ont un peu de mal à suivre et sont placées beaucoup trop bas ! Si elles veulent espérer quelque chose dans ce match il faudra se montrer extrêmement réalistes et jouer plus haut…

En deuxième partie de première période, le match semble s’équilibrer un tout petit peu, on voit un peu plus les Flames, qui pressent mieux. Tessa Wullaert se procure d’ailleurs une occasion à la 26e minute. Voilà qui est bon pour le moral des troupes !

Mais Evrard se montre une nouvelle fois précieuse pour la Belgique dans la foulée ! Avec une nouvelle grosse occasion norvégienne des pieds de Graham Hansen, la joueuse du Barça qui est particulièrement impressionnante ce mardi soir. Sur une nouvelle perte de balle belge, Evrard ne peut rien faire et cette fois, la frappe de Graham fait trembler les filets : la Norvège fait le break, c’est 2-0 à la demi-heure de jeu et c’est loin d’être immérité.

Les actions dangereuses continuent à venir des pieds des Norvégiennes. Les Belges, quant à elles, continuent à se battre courageusement. Evrard est encore décisive juste avant la pause ! La gardienne belge permet aux Belges d’éviter le score fleuve jusque-là… La dernière occasion avant la mi-temps est pour Tine De Caigny, mais son tir est beaucoup trop mou pour inquiéter la gardienne adverse.

Un meilleur niveau affiché en deuxième période

En début de deuxième période, les Red Flames se procurent leur occasion la plus franche jusque-là, de nouveau par De Caigny. Mais la frappe de la Soulier d’Or 2020 est arrêtée par Fiskerstrand, la gardienne adverse.

On perçoit globalement un peu moins de pressing et de combinaisons du côté Norvégien. Les Belges touchent beaucoup plus de ballons…

Mais malgré tout, les Norvégiennes plantent le 3-0 ! La jeune Elisabeth Terland est la troisième buteuse de la soirée, alors qu’elle semblait en position de hors-jeu, mais le VAR n’est pas disponible pour corriger le tir dans cette rencontre.

Les Flames continuent à se battre malgré tout et c’est au courage qu’elles évitent un score fleuve jusque-là.

Une nouvelle frappe de De Caigny est captée trop facilement par Fiskerstrand à la 83e minute ! Les Flames n’auront pas à rougir de leur deuxième période… Les montées au jeu de Velde, Minnaert, Eurlings et Iliano font du bien à la Belgique, mais il est trop tard pour espérer un renversement de la situation.

Seul le vainqueur du groupe est directement qualifié pour la phase finale. Le deuxième de la poule doit disputer des barrages en octobre 2022.

La Coupe du Monde 2023 réunira pour la première fois 32 équipes, dont 11 ou 12 pays européens, du 20 juillet au 20 août en Australie et en Nouvelle-Zélande.

La Belgique a disputé la phase finale de l’Euro en 2017 et disputera l’édition 2022 en Angleterre mais les Red Flames n’ont jamais disputé de phase finale de la Coupe du Monde.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK