Noémie Gelders: "Chez les dames, il y a beaucoup moins de rivalités Standard-Anderlecht"

Passer d'Anderlecht au Standard ou inversement c'est plutôt rare et assez mal perçu dans dans le foot masculin. Chez les dames en revanche ce genre de transfert est plutôt courant. Il y a 3 semaines la capitaine des Red Flames annonçait par exemple son départ de Sclessin en direction du Parc Astrid (elle avait déjà effectué le chemin inverse il y a plusieurs années).

Cette semaine on a aussi acté le transfert de 4 joueuses du sporting d'Anderlecht vers le Standard (Lola Wajnblum, Anaëlle Wiard, Justine Blave et Noémie Gelders).

"Même chez les dames, Standard et Anderlecht s’affrontent toujours, mais il y a beaucoup moins de rivalités que chez les hommes. Si on change de club, c’est surtout pour les études ou pour avoir un autre défi", a déclaré à notre micro la nouvelle joueuse du Standard, Noémie Gelders

Cette attaquante de 20 ans a toujours évolué en mauve et blanc. La saison prochaine elle jouera en "rouche" pour le Standard fémina, septuple champion de Belgique en titre.

Et d'ajouter: "Anderlecht aussi le fait. Mais c’est aussi le choix des filles et pas forcément celui du Standard qui pousse pour avoir des joueuses d’Anderlecht. Ce sont les deux gros clubs de Belgique avec Gand qui arrive derrière."

Si Noémie Gelders avoue ne pas encore connaître grand monde du côté de Sclessin, elle compte bien apprendre les chants de son nouveau club rapidement.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

Recevoir