Fair-play financier: Guardiola souhaite une fin rapide de l'enquête sur City

Pep Guardiola, entraîneur de Manchester City
Pep Guardiola, entraîneur de Manchester City - © BEN STANSALL - AFP

L'entraîneur de Manchester City, Pep Guardiola, espère une conclusion rapide de l'enquête de l'UEFA sur les irrégularités au fair-play financier prétendument commises par les champions d'Angleterre, afin de mettre un terme aux spéculations entourant l'affaire.

"Si l'UEFA trouve quelque chose, le club fera une déclaration et j'aimerais cela car ainsi nous saurons exactement de quoi il en retourne et ces rumeurs cesseront", a indiqué Guardiola.

"Nous saurons si nous avons commis des irrégularités et si ce n'est pas le cas, les gens arrêteront d'en parler", a-t-il poursuivi.

Une commission indépendante se penche sur les allégations de l'hebdomadaire allemand Der Spiegel dans le cadre des "Football Leaks" et fournira des réponses "très bientôt", a indiqué lundi le président de l'UEFA, Aleksander Ceferin, à la sortie d'une réunion du comité exécutif de l'organisation.

Selon ces informations, Manchester City aurait outrepassé les règles de fair-play financier de l'UEFA en autorisant ses sponsors des Emirats arabes unis à injecter d'importantes sommes d'argent dans le club, propriété de l'émirati Sheikh Mansour depuis 2008.

Ces règles sont conçues pour limiter le déficit et ainsi empêcher les dépenses excessives des clubs de football pour le transfert de joueurs et leur salaire.

Le club a répété qu'il ne commenterait pas des "informations sorties de leur contexte, apparemment piratées ou volées à City Football Group, au personnel de Manchester City et à des personnes associées".

Manchester City pourrait être interdit de participation à la prochaine saison de la Ligue des champions si les allégations étaient avérées, selon des informations publiées mardi.

Le club comptait cinq points d'avance en tête de la Premier League mardi, après sa victoire 2-1 à Watford.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK