Thomas Meunier : "Ce serait vraiment magique que Varane gagne le Ballon d'Or"

Titulaire indiscutable au PSG, Thomas Meunier connaît un début de saison de rêve dans son club. Il enchaîne les matches et les prestations de haut vol au sein d’une formation parisienne qui n’a connu qu’un couac jusqu’à présent, à savoir un revers à Liverpool (3-2) en Ligue des Champions. A cette occasion, le défenseur belge avait marqué un but.

Après la Premier League, c’est aujourd’hui la Ligue 1 la plus représentée au sein du groupe des Diables. Ils sont 5 sur les 25 joueurs sélectionnés à évoluer en France : Thomas Meunier (PSG), Youri Tielemans et Nacer Chadli (Monaco), Jason Denayer (Lyon) et Matz Sels (Strasbourg). Une situation plutôt cocasse après le fameux Belgique - France en 1/2 finale du Mondial qui a provoqué bien des railleries entre les deux pays.

"Je pense qu’ils prennent simplement les bons joueurs. Qu’ils soient Bulgares ou Belges, cela n’a pas vraiment d’importance. Le championnat de France n’est sûrement pas à dénigrer. Il devient attractif", analyse-t-il à notre micro.

Un autre élément du groupe susciterait les convoitises en France. Il s'agit de Thierry Henry, le T2, dont le nom est cité à Monaco où il pourrait remplacer Leonardo Jardim.

"J’ai aucun avis à ce sujet. On n’en parle pas et il évite d’en parler car cela n’a rien à faire ici. On lit ce qu’il y a dans la presse. J’espère qu’il trouvera un bon club et qu’il arrivera à s’imposer en tant que coach. C’est évident qu’on a envie de le garder car c’est très intéressant d’avoir d’anciens joueurs dans un staff avec une aussi belle carrière. Il y a un bien un moment où il va devoir faire son chemin. Donc, on s’attend à une séparation. Mais j’espère qu’il restera encore un petit peu avec nous", avoue Thomas Meunier.

Pas de quoi perturber les Diables rouges qui préparent sérieusement le match de vendredi contre la Suisse, dans le cadre de la Ligue des Nations. La Suisse, ce sera un tout autre défi que celui du mois dernier en Islande où les Belges se sont aisément imposés 0-3.

"Les Islandais n’avaient pas une équipe de bras cassés. La Suisse, c’est vrai que c’est un autre niveau avec des joueurs qui évoluent dans de grands clubs mais on est la Belgique et on joue à domicile. On doit donc gagner. La Suisse, ce sera évidemment le match clé car c’est notre principal concurrent dans notre groupe de Ligue des Nations. Si on parvient gagner vendredi, on se placera bien pour terminer premier du groupe. On sait ce qu’il y a à faire. On a pris l’habitude de gagner tous nos matches", explique le défenseur belge.

Cela dit, il n'est pas un fan de la Ligue des Nations, cette nouvelle compétition inventée par l'UEFA.

"Depuis mi-août, on a joué plus de 10 matchs, c'est immense. Pour le bien et la qualité du football, ce serait bien que la FIFA mette un peu de repos", a souligné Meunier. "Notre coach au PSG, Thomas Tuchel, a donné une semaine de congé aux joueurs qui ne sont pas internationaux. Dix-sept à dix-huit joueurs sont partis en sélection! Pourtant, le repos est bénéfique pour le spectacle."

La Ligue des Nations remplace les amicaux et permet donc d'éviter de disputer des matchs sans enjeu. L'argument ne convainc pas Meunier. "Le mieux, c'est de ne rien jouer! Alors c'est vrai, s'il faut jouer, autant mettre des matchs excitants. Mais pour moi, ce n'est pas nécessaire de mettre ces matchs en octobre. Il y a déjà septembre et novembre. En octobre, je ne vois pas l'intérêt. C'est toujours un plaisir de revenir en équipe nationale, mais là c'est forcer. Après il y aura le championnat, la coupe, la Ligue des Champions et dans trois semaines on revient déjà ici."

Enfin, il a évoqué le futur Ballon d'Or. Trois Belges figurent parmi les 30 nommés, à savoir Thibaut Courtois, Eden Hazard et Kevin De Bruyne. Thomas Meunier verrait toutefois bien ... Raphaël Varane s'imposer.

"J’ai un faible pour Varane. Il a gagné la Ligue des Champions et la Coupe du Monde. Il a été très régulier avec le Real Madrid. Cela change d’avoir un joueur défensif car ce sont toujours les offensifs qu’on met sur un piédestal.  Ce serait pas mal, depuis Cannavaro, qu’un défenseur central soit primé. Ce serait vraiment magique que Varane gagne le Ballon d’or", avoue-t-il.

Et d'ajouter : "Je me force à penser défensif. La transformation ne s’est pas encore totalement faite. Quand je vois dans la sélection des Diables rouges que je suis milieu de terrain, cela me fait un peu chaud au cœur (sourire)."

Et le Belge le mieux classé sera pour lui : Eden Hazard. "Je pense qu’ Eden, en effet, va terminer comme premier belge, vu ses prestations au Mondial et en Premier League avec Chelsea. Eden est sans doute un des joueurs les plus doués de la planète depuis de nombreuses années. Eden reste le top des joueurs. A partir du moment où il décide de faire un bon match, il fera toujours un bon match ".

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK