Albert: "Witsel n'aura pas la possibilité de se montrer offensivement avec les Diables comme il le fait à Dortmund"

Débat sur Axel Witsel dans La Tribune
Débat sur Axel Witsel dans La Tribune - © RTBF.be

Pour affronter l’Islande (le 15 novembre) et la Suisse (le 18 novembre) en Ligue des Nations, Roberto Martinez est privé, au milieu du jeu, de quelques éléments expérimentés tels que Kevin De Bruyne, Mousa Dembéle et … Marouane Fellaini. Ce dernier a pourtant disputé les 90 minutes du dernier derby mancunien.

"Ce qui est bizarre, c’est que Leander Dendoncker soit sélectionné et pas Fellaini. Mais avec un Witsel en forme, il ne faut pas s’inquiéter", a souligné Marc Degrijse sur le plateau de l’émission " La Tribune ".

Le coach de la Belgique pourra, en effet, compter sur le Diable rouge en forme du moment : Axel Witsel. Ce dernier devrait, face aux Islandais, rejoindre Jan Vertonghen dans le club fermé des joueurs possédant au moins 100 caps !

"En dehors d’Eden Hazard, est-ce qu’il y a un joueur belge, en 2018, qui a été meilleur qu’Axel Witsel ?", s’est demandé Rodrigo Beenkens.

Le médian du Borussia Dortmund explose littéralement en Bundesliga. Il est adulé au BVB et face au Bayern, le week-end dernier, Witsel a, à nouveau, démontré toute l’étendue de son talent en offrant notamment à Paco Alcacer le but de la victoire dans Der Klassiker.

"Autant on a critiqué son choix d’aller en Chine, autant on le félicite de son choix de rejoindre Dortmund. Il est en train de franchir un palier grâce à cela et cela se voit. C’est de l’intensité chaque semaine et ses qualités s’expriment à merveille", a noté Benjamin Deceuninck.

Et Stephan Streker d’embrayer : "Il n’a jamais été aussi fort, il est au sommet de son art. Quelle chance pour le football qu’il ne soit pas en Chine maintenant. Cela aurait été du gâchis. Il s’exprime dans son art et c’est tout ce qu’on peut souhaiter à n’importe quel joueur de football."

Le mot de la fin est revenu à Philippe Albert également sous le charme du médian du BVB : "Witsel taille patron ? En Allemagne, il commence à le devenir et en équipe nationale aussi mais dans un rôle plus défensif. Il n’aura pas la possibilité de se montrer offensivement avec les Diables comme il le fait à Dortmund. C’est dommage. Je repense à sa période au Standard, c’était incroyable. Il jouait un cran plus haut et il inscrivait des buts incroyables".

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK