Côte d'Ivoire - Sénégal perturbé par plusieurs envahissements de terrain

La Côte d'Ivoire a été tenue en échec ce lundi par le Sénégal au Stade Charléty à Paris (1-1) en match amical, alors que le nouveau sélectionneur, le Belge Marc Wilmots, entrera en fonction le 1er avril pour assurer la qualification pour le Mondial 2018.

La rencontre a été interrompue à la 88ème minute par l'arbitre français Tony Chapron, après de multiples envahissements de la pelouse de Charléty par les supporters des deux équipes.

L'ancien sélectionneur de la Belgique a été nommé mi-mars, en remplacement du Français Michel Dussuyer, et arrive au sein une équipe qui a été éliminée dès la phase de poules de la Coupe d'Afrique des Nations 2017 au Gabon en dépit de son statut de tenante du titre.

Venu superviser en tribunes ses futurs joueurs, Marc Wilmots a pu voir les progrès qu'il restait à faire, tant dans la construction que dans la finition, avec certes un effectif privé de cadres comme Serge Aurier, Wilfried Bony, ou Max-Alain Gradel, et sans Salomon Kalou, retraité après la CAN 2017.

En première période, les Ivoiriens ont procédé par à-coups, avec une entame plutôt à leur avantage sans toutefois se créer d'occasion franche, avant de subir un pressing intermittent des Sénégalais à la fin du premier quart d'heure de jeu.

L'animation offensive avec Nicolas Pépé, Giovanni Sio et Wilfried Zaha a apporté quelques gages de satisfaction, alors que la défense a plié sans rompre sous les coups de butoir de Sadio Mané, Baldé Keita ou encore Famara Diedhiou.

En seconde période, le match a commencé à s'animer après l'heure de jeu, avec un penalty sifflé à la 67ème pour le Sénégal, transformé par Sadio Mané. Il n'en fallait pas moins pour réveiller les Eléphants, qui ont égalisé par l'intermédiaire de Gohi Bi Cyriac à la 71ème d'une frappe puissante à l'entrée de la surface. Un but qui a provoqué un léger envahissement du terrain.

Les joueurs de Marc Wilmots pourront affiner les réglages en juin en amical contre les Pays-Bas à Rotterdam et mi-août contre le Niger, avant le prochain match de qualifications pour le Mondial 2018, fin août au Gabon.

Les Eléphants devront terminer premiers de leur poule pour voir la Russie à l'été 2018, et disputer une quatrième Coupe du monde de suite après 2006, 2010 et 2014.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK