Joachim Löw confirmé à la tête de la Mannschaft après la gifle en Espagne

Joachim Löw
Joachim Löw - © SERGEI SUPINSKY - AFP

La fédération allemande de football (DFB) a réitéré sa confiance envers son sélectionneur Joachim Löw après la gifle reçue en Espagne (6-0) mardi soir en Ligue des Nations. Un large succès qui a permis à la 'Roja' de se qualifier pour le 'Final Four' de la compétition.

Fritz Keller, le président de la fédération allemande de football (DFB), et Oliver Bierhoff, le directeur technique de la DFB se sont mis d'accord après une réunion de crise à l'aéroport de Munich. L'agence de presse DPA et le Bild l'ont rapporté mercredi. Un licenciement n'est donc pas à l'ordre du jour.

"Nous croyons en lui et cette défaite ne changera rien", avait déclaré Oliver Bierhoff à la chaîne ARD. "Nous devons traiter cette question maintenant. Cela va prendre du temps. D'une manière ou d'une autre, tout a mal tourné. J'espère qu'il s'agit d'un événement isolé. Nous devons en tirer les leçons."

>>> LIRE AUSSI: Löw ciblé par la presse allemande après la raclée historique contre l'Espagne

>>> LIRE AUSSI: Avant Torres, Conceiçao aussi avait marqué un triplé contre l'Allemagne

En Espagne, la 'Mannschaft' a subi la plus lourde défaite de son histoire depuis un revers 6-0 en match amical contre l'Autriche en...1931.

"C'était une soirée noire pour nous", avait réagi Löw après la rencontre. "Rien n'a fonctionné pour nous défensivement et offensivement. Il n'y avait pas d'organisation et de communication, cela nous a été fatal. Je n'ai pas d'autre explication"

"Après le premier but espagnol, notre tactique avait disparu. Nous courions sans but sur le terrain. C'est notre devoir de tirer les leçons de ce match complètement raté", a conclu le sélectionneur allemand.

Löw est en poste depuis 2006 et a mené l'Allemagne au titre mondial en 2014 au Brésil. Son contrat court jusqu'en 2022.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK