Didier Drogba, le roi maudit

Drogba, le roi maudit
Drogba, le roi maudit - © AFP

La capitaine ivoirien a eu la Coupe d'Afrique des Nations au bout du pied ... mais voilà son penalty s'est envolé au-dessus de la barre de Kennedy Mweene, le gardien zambien, et les Éléphants se sont inclinés (0-0, 8-7 tàb). Un nouveau rendez-vous manqué pour Drogba.

70e minute de la finale de la CAN 2012, Gervinho vient d'être accroché dans les 16m, Didier Drogba prend ses responsabilités. Le soldat préféré de Mourinho s'élance, ouvre son pied droit et expédie le ballon dans le ciel gabonais. La chance ivoirienne est passée. Didier peste sur la pelouse du stade de Libreville. Le marquoir ne bouge pas. Tirs au but. Drogba ne flanche pas cette fois. Kolo Touré bien. DD passe à nouveau à côté d'un titre majeur.

Malgré un palmarès (3 Premier League, 3 FA Cup, 2 Coupes de la Ligue, 2 Community Shield) dont beaucoup se contenterait, il manque toujours au "Grand Frère" LA consécration. Ce succès qui sublime une carrière.

En 2004, il survole la Coupe UEFA et emmène l'OM en finale. Barthez est exclu et Valence s'impose 2-0. Deux ans plus tard, il échoue - comme Baky Koné - dans la série de tirs au but face à l'Egypte. La Côte d'Ivoire rate la dernière marche et s'incline contre les Pharaons (0-0, 4-2 tàb).

La série noire continue en 2008 avec Chelsea cette fois. En finale de la Ligue des Champions face à Man U, Drogba écope d'un deuxième carton jaune à la 116e minute. Quelques minutes plus tard, Terry et Anelka dérapent aux onze mètres. La bande à Fergie exulte, Captain John fond en larmes. Encore une occasion manquée.

A 33 ans, alors que la Chine lui fait les yeux doux, Didier l'Ivoirien restera sans doute à jamais un Roi sans couronne.

M. Weynants

Et aussi

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK