Ballon d'Or 2019, le renouveau, le bouleversement

Ballon d'Or 2019, le renouveau, le bouleversement
Ballon d'Or 2019, le renouveau, le bouleversement - © THOMAS SAMSON - AFP

Eden Hazard et Kevin De Bruyne sont les deux éléments belges présents parmi les 30 nommés au Ballon d'Or récompensant le meilleur footballeur mondial de l'année. Le lauréat de l’édition 2019 sera désigné le 2 décembre au Théâtre du Châtelet à Paris. 30 joueurs, 17 entrants dont 14 nouveaux venus : un véritable bouleversement.

17 noms ont disparu, dont Neymar et Modric

‘Ce sont toujours les mêmes dans la liste pour le Ballon d’Or’, ce refrain avait peut-être du sens au cours des dernières saisons. Les vedettes du football international ont pris de l’âge : exit les habituels Andrea Pirlo, Steven Gerrard, Frank Lampard, Philipp Lahm, Gianluigi Buffon, Arjen Robben, Franck Ribéry, Andres Iniesta ou encore Xavi Hernandez par exemple.

Au-delà de ce vieillissement naturel et irrémédiable, les organisateurs semblent souhaiter un renouveau, qui s’est cela dit en partie imposé à eux. Pas de trace donc de Neymar, qui paie ses longs mois d’absence pour cause de blessures. Le Brésilien figurait systématiquement dans le classement final du Ballon d'Or depuis 2011, alors qu'il jouait encore à Santos au Brésil.

Pas de trace non plus, et c’est encore plus symbolique, de Luka Modric, vainqueur l’an dernier et briseur de dix ans d'hégémonie partagée entre le Portugais Cristiano Ronaldo et l'Argentin Lionel Messi (5 titres chacun). C’est, par ailleurs, la première fois depuis 1995 qu’un vainqueur sortant ne figure pas dans la liste l’année suivante.

Ses équipiers madrilènes, en moins bonne forme après les trois titres consécutifs en Champions League (2016, 2017 et 2018), Sergio Ramos, Raphaël Varane, Marcelo ou encore Gareth Bale manquent eux aussi à l'appel. D’autres noms bien connus ont également provisoirement disparu : Harry Kane, N’Golo Kanté, Luis Suarez ou Edinson Cavani notamment.

14 nouveaux venus, dont Van Dijk et 4 Ajacides

CR7 et Messi constituent une nouvelle fois les favoris pour ce vote, l’Argentin possédant un léger avantage sur le Portugais. Mohamed Salah possède ses chances, mais l'outsider numéro 1 cette saison semble se nommer Virgil Van Dijk. L'exceptionnelle saison dernière de Liverpool doit beaucoup au géant défenseur néerlandais (victoire en C1) et le début de saison des Reds (invaincus en championnat lors des 9 premiers matches) n'a pas fait baisser sa cote.

Le meilleur défenseur du monde fait une entrée très remarquée dans les nominations pour le prestigieux prix. Treize autres éléments lui emboitent le pas, dont quatre suite à l’épopée de l’Ajax en C1, et sautent dans le grand bain pour la première fois : Frenkie de Jong (Ajax puis FC Barcelone), Dusan Tadic (Ajax), Trent Alexander-Arnold (Liverpool), Donny van De Beek (Ajax), Kalidou Koulibaly (Naples), Marquinhos (PSG), Raheem Sterling (Manchester City), Joao Felix (Benfica puis Atletico Madrid), Marc-André ter Stegen (FC Barcelone), Georgino Wijnaldum (Liverpool), Bernardo Silva (Manchester City), Heung-Min Son (Tottenham) et Matthijs de Ligt (Ajax puis Juventus). Les trois revenants sont Robert Lewandowski (Bayern Munich, 5 apparitions dans la liste), Pierre-Emerick Aubameyang (Arsenal, trois) et Riyah Mahrez (Manchester City, deux).

Près de la moitié des noms sont donc des novices. A cela, on peut ajouter les inexpérimentés Sadio Mané (deux apparitions), Roberto Firmino (deux), Mohamed Salah (deux), Hugo Lloris (trois), Kylian Mbappé (trois) et Antoine Griezmann (quatre). Si l’on excepte Sergio Aguero (sept) et Karim Benzema (neuf), les deux plus présents sont… les joueurs belges : Eden Hazard (six) et Kevin De Bruyne (cinq). Deux éléments qui brillent largement et peuvent viser le top 10.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK