"Chez les Diables, certains sont plus titulaires que d'autres !"

0-4 en Ecosse, après un 0-4 à Saint-Marin : les Diables rouges ont rendu une copie parfaite lundi soir dans le cadre des qualifications de l’Euro 2020. Six matches, six victoires, tout roule comptablement pour notre équipe nationale.

"Ce match contre l’Ecosse a été la conséquence de celui contre Saint-Marin. L’entraineur avait, pour une fois, innové et changé son onze de base à Saint-Marin. On s’est rendu compte que certains sont plus titulaires que d’autres ! On a remis les choses en place contre l’Ecosse. On a vu un très bon match, sérieux et classieux. Le constat est une fois de plus que tout va bien. On va nous dire que c’est n’importe quoi en face, mais il faut quand même le faire. Ce n’est que du positif. Thomas Vermaelen m’a épaté. Il a l’air bien dans sa tête et dans son corps, c’est redevenu un défenseur de haut niveau. Et puis il y a Kevin De Bruyne et Romelu Lukaku, qui marque comme d’habitude", a précisé Fred Waseige à notre micro.

Et notre consultant d’ajouter sur le sujet : "Le contexte dans lequel Divock Origi, Yannick Carrasco et Adnan Januzaj ont évolué contre Saint-Marin n’était pas rêvé car le reste de l’équipe ne les poussait pas à aller chercher un niveau supérieur. On doit toutefois s’arracher quand on est dans leur situation. On doit sortir de son naturel qui peut paraitre lymphatique par moments. On doit montrer qu’on a faim, qu’on veut être titulaire. On n’a pas vraiment senti cela dans les attitudes. On a vu que quand les titulaires reviennent, c’est autre chose."

Enfin, impossible de ne pas revenir sur le phénomène Kevin De Bruyne. "Il a fait du De Bruyne, qui a le sourire et qui a le brassard. Ses attitudes en avant-match ne me font pas croire que c’est un meneur d’hommes, si ce n’est par son jeu. Le rôle d’un capitaine, ce n’est pas que ça. Vous me direz, et vous avez raison, Eden Hazard non plus. KDB a joué en capitaine, il délivre trois assists et marque un but. Il a joué juste, les chiffres sont le reflet de ce qu’il a fait. Il a aussi été irréprochable dans son investissement en perte de balle. C’est un De Bruyne qui avait l’air de bonne humeur. Quand c’est le cas, il rayonne et rend les autres heureux aussi. Il a fait ce qu’il sait faire : faire marquer des buts et en mettre un lui-même de temps en temps. Il a été formidable tout simplement."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK