Copie parfaite pour les Diables, vainqueurs convaincants contre le Kazakhstan

Les Diables rouges ont facilement disposé du Kazakhstan 3-0 samedi soir au stade Roi Baudouin pour leur troisième match dans le groupe I des qualifications pour l’Euro 2020. Dries Mertens (11e), Timothy Castagne (14e) et Romelu Lukaku  (50e) ont inscrit les trois buts de la soirée.

Irréprochables dans leur attitude face à cet adversaire peu stimulant, les hommes de Roberto Martinez ont dominé la rencontre de la tête et des épaules (27 frappes dont 12 cadrées et 70% de possession) ne laissant pas voix au chapitre aux Kazakhs (5 frappes dont 1 cadrée). Avec huit buts et trois victoires en trois matches, la Belgique trône en tête de sa poule avec neuf points, trois de plus que la Russie et que l'Écosse, son prochain adversaire mardi.

Une entame de match parfaite

Les Diables rouges, qui retrouvaient Kevin De Bruyne pour la première fois depuis le Mondial, ont conquis la moitié de terrain kazakhe dès les premiers instants du match ce samedi et ne l’ont pratiquement jamais quittée.

Après huit minutes, le gardien adverse Nepogodov devait déjà sortir le grand jeu sur une triple tentative de Mertens, Witsel et De Bruyne.

Le but du 1-0 n’a pas tardé à tomber. Honoré en début de match pour sa 100e cape (conquise à Chypre en mars), Eden Hazard a libéré Dries Mertens d’une jolie passe en retrait avant que l’attaquant napolitain n’envoie le ballon dans le plafond grâce à une déviation complice pour signer le 100e but sous l’ère Martinez (11e).

Pas le temps de se relever pour le Kazakhstan que le coup de massue belge tombait déjà. Mertens était cette fois à la baguette pour adresser un centre parfait pour la tête de Timothy Castagne, auteur de son premier but chez les Diables grâce à une projection offensive dont il a l’habitude en club (14e). Après un quart d'heure de jeu, le match était déjà plié.

Sans pression dans ce qui a paru un attaque-défense, les joueurs belges ont insisté avec patience. Les passes judicieuses de Witsel et De Bruyne ont souvent libéré un Castagne très actif sur la droite pour assurer un danger régulier. Les tentatives de Romelu Lukaku (38e) et de Kevin De Bruyne avec une frappe sur la barre (45e+2) seront les plus dangereuses avant la pause.

Un rythme moins élevé en deuxième période

La deuxième période des Diables s’est révélée moins intense et plus dans la gestion. Logique pour un match de fin de saison. Cela n’a pas empêché Romelu Lukaku de planter un 46e but en sélection dès la 50e minute. L’avant-centre de Manchester United n’a fait que pousser le cuir au fond des filets après une frappe sur le poteau d’un Mertens très en vue.

Le 4-0 a failli arriver dans la foulée avec une percée de Thorgan Hazard mais un Nepogodov déterminant a permis aux siens de ne pas sombrer.

Les changements opérés par Martinez (Tielemans, Batshuayi et Vermaelen) ont quelque peu ravivé la flamme dans le dernier quart d’heure. Déterminé à marquer, Eden Hazard a entrepris quelques initiatives individuelles pour inscrire le but que tout le public attendait de lui. Le capitaine des Diables devra finalement patienter pour inscrire son 31e but en sélection.

Mardi, la Belgique recevra l'Ecosse (gagnante 2-1 contre Chypre) pour tenter un douze sur douze dans ce groupe I.

Le 1-0 de Dries Mertens

Le 2-0 de Timothy Castagne

Le 3-0 de Romelu Lukaku

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK